Berchem-Sainte-Agathe 1082

Découvrez l'Atelier Nihoul à Fernelmont, une menuiserie familiale en éco-conception

A Fernelmont se trouve une entreprise familiale qui allie l’éco-conception de meubles pratiques pour la maison tout en étant attentive aux relations humaines avec son personnel et ses clients. Deux points très importants pour son fondateur Marc Nihoul.

Il suffit de pousser la porte de cet atelier de menuiserie pour rencontrer Marc, le patron de la société à taille humaine " Atelier Nihoul ". Ce passionné raconte qu’il est menuisier de formation et indépendant depuis plus de 25 ans. Très jeune, il a fait ses preuves dans la menuiserie générale, l’ébénisterie, la restauration de meubles : " L’école c’était pas trop mon fort, je me suis relativement vite intéressé au travail du bois, dès l’âge de 12 ans. Mon rêve c’était de fabriquer des jouets en bois pour les enfants ".

Pendant près de 3 ans, Marc a exercé sa spécialisation en facteurs d’orgues de barbarie " il y avait une clientèle assez restreinte donc je suis retourné dans la menuiserie générale et surtout dans l’ameublement, les cuisines. Depuis 15 ans je ne fais plus que des cuisines et des placards ".

Une fabrication respectueuse de l’environnement

Juste avant de lancer sa société, Marc Nihoul a eu cette révélation en lien avec l’écologie. Son troisième enfant venait de naitre et il souhaitait lui confectionner une chambre avec du mobilier non-toxiques : " On en parlait très peu à l’époque " poursuit-il, " ça a été le parcours du combattant, je me suis dit, maintenant que j’ai les informations je peux proposer ça à mes propres clients ".

Pour réaliser des cuisines, des placards, des dressings, des meubles de salle de bain ou toute autre demande, l’atelier Nihoul utilise le principe d’éco-conception : " On intégère des critères écologique dans la conception du produit, on utilise des huiles naturelles, des bois labélisés EFC FSC, on essaye de limiter les plastiques… ".

Cette démarche écologique on la retrouve dans l’atelier de façon globale, Marc raconte " On travaille avec des petits fournisseurs locaux. Par exemple au niveau de l’électricité on est sur une coopérative donc on se fournit chez un petit fournisseur qui propose de l’électricité verte ".

Ses matériaux proviennent d’Autriche, d’Europe et surtout de Belgique " on a la chance de travailler avec un fabricant belge. Les panneaux en MDF pure proviennent de Vielsam. Pour le bois massif on travaille avec des petites scieries locales en Belgique ou dans le nord de la France " ajoute le patron de l’Atelier Nihoul.

Sarah, la responsable administrative de la société, explique que leurs clients ont déjà une conscience écologique et l’envie d’aller vers quelque chose de plus sain pour leur santé et de plus local au niveau de la production. A présent, ils espèrent diversifier leur clientèle en touchant des personnes moins renseignées sur le sujet pour " être plus accessible à tout le monde et que les gens sachent que ça existe car on se rend compte que ce n’est pas encore le cas ".

« On est très attentif aux relations humaines »

Marc travaille en famille. Dans son atelier à Fernelmont on peut retrouver son frère, sa belle-sœur, son cousin et d’autres employés avec qui il a tissé des liens d’amitié aujourd’hui. Sarah, sa belle-sœur qui gère la partie administrative, confie que Marc n’hésite pas à rebooster l’équipe en enfilant son bleu de travail : " il y a un partage qui se fait par rapport aux finitions et à une certaine technique, à un apprentissage " passant de l’atelier aux bureaux, " Il essaye au maximum d’être sur les deux fronts pour pouvoir partager ses connaissances sur tous les points ".

Marc ne néglige pas son personnel et accorde un point d’honneur à cet aspect relationnel " je suis très attaché à avoir une discussion et un contact avec les gens avec qui je travaille. On est très attentif aux relations humaines, tout comme l’écologique c’est quelque chose d’important pour moi ". Cette dimension familiale se fait aussi ressentir sur la clientèle.

Les artisans locaux sont l’avenir selon eux

Convaincu que l’avenir se trouve dans les commerces de proximité et la production local, l’Atelier Nihoul veut prouver que " venir chez un artisan n’est pas forcément plus cher qu’ailleurs et qu’il ne faut pas avoir peur des petites structures". Selon Marc, il est impératif de changer sa manière de consommer l’ameublement car " L’air dans les maisons est vraiment très pollué ". Sarah ajoute qu’ "il ne faut pas avoir peur de pousser la porte. Parce qu’on est à l’écoute, on est plus disponible pour le client qu’une grosse structure, nos prix sont compétitifs et comparables à d’autres ".

Anaïs Pletinckx