Molenbeek-Saint-Jean 1080

Réutiliser, réparer, transformer et recréer ses vêtements à la boutique "Les Cadavres Exquis"

Située Chaussée d’Alsemberg à Bruxelles, la boutique "Les Cadavres Exquis" accueille les amateurs de couture et de mode éthique. L’ASBL propose, entre autres, la vente de vêtements de seconde main, des cours de couture, des animations de sensibilisation à la récup’ et un service de retouche.

"Réutiliser", "Réparer", "Transformer" et "Recréer" ses vêtements sont les quatre lignes de conduite de la boutique.

Composée de trois couturières de talents, l'ASBL "Les Cadavres Exquis" propose à son public d’amener ses vêtements et de les customiser à leur guise.

Leur expertise ? "L’upcycling", cette tendance de transformer ses vêtements en un autre.

Vivre Ici est allé à la rencontre de cette équipe de choc, adepte de la mode durable et du zéro déchet.

Notre mission ? "Proposer des alternatives Slow Fashion"

Cette ASBL qui a vu le jour en 2012 dans l’appartement de Nathalie, porteuse du projet, a bien grandi depuis. Les Cadavres Exquis accueillent chaque jour de nombreux amoureux de la mode pour des ateliers couture "slow fashion".

"On co-crée avec eux", nous informe Nathalie. "Ils apportent leurs propres vêtements et nous les transformons ensemble. Ils peuvent s’inspirer des modèles déjà présents en magasin et ça donne de véritable œuvre d’art" nous dit la jeune femme en montrant un kimono composé d’un tissu provenant d’un vieux rideau.

L’idée principale de ces ateliers est de "se réapproprier le tissu pour en faire un nouveau vêtement". À la fois écologique et fun, vous ne jetterez jamais la petite jupe que vous aurez vous-mêmes confectionnée !

La boutique propose des cours individuels et collectifs. Et outre l’aspect couture, les participants abordent ensemble diverses thématiques comme la récupération, la customisation, la confection et la transformation.

À la fois actif dans l’éducation à l’environnement, l’insertion socioprofessionnelle et le développement durable, la boutique sponsorise aussi le zéro déchet. À base d’atelier 100% gratuit, le public apprendra comment transformer un t-shirt en sac à vrac, en éponge tawashi ou en lingettes démaquillantes réutilisables.

Prochainement, l’ASBL lancera des kits de customisation avec des bobines, des épingles, un guide didactique, etc. pour créer soi-même à la maison.

Pour en savoir plus sur la boutique ou sur les ateliers de l’ASBL, rendez-vous sur leur site web.

 

Aurélie Bronckaers