Molenbeek-Saint-Jean 1080

Coronavirus en Belgique : peut-on faire réparer sa voiture pendant le confinement ?

Concernant les déplacements, les mesures gouvernementales pendant le confinement sont claires : il vaut mieux ne pas du tout prendre sa voiture, et limiter ses déplacements au strict nécessaire. Mais parfois, le strict nécessaire implique de prendre sa voiture… et on risque de tomber en panne. Peut-on alors se faire réparer ? Les concessionnaires automobiles ne sont pas des secteurs prioritaires : pour la vente ou la livraison de voitures neuves ou d’occasion, il faudra attendre.

En revanche, les réparations urgentes sont possibles dans certains ateliers. "Les interventions urgentes sur des véhicules sont autorisées, explique Olivier Renard, le porte-parole de la concession Auto5. C’est évident, il faut garantir la mobilité des gens qui en ont besoin. Je pense au personnel soignant, mais aussi aux gens qui procurent des services indispensables." Un service d’urgence, accessible sur rendez-vous sur le site Internet, a donc été mis en place. Il y a huit points de vente qui peuvent ouvrir à la demande du client, et qui interviennent tous les jours.


►►► À lire aussi : confinement à cause du coronavirus en Belgique : que pouvez-vous encore faire ? Ou pas ?


Huit ateliers sur 54 points de vente en Belgique, quelques réparations chaque jour alors que l’entreprise réalise bon an mal an 400.000 interventions sur véhicules : l’activité est réduite au strict minimum. D’ailleurs, le chômage temporaire est quasi général chez Auto5. "La très grande majorité du personnel, y compris la direction, tout le monde est au chômage temporaire, précise Olivier Renard. Sauf quand ils doivent intervenir pour un client. À ce moment-là, bien entendu, ils vont être payés par l’entreprise." Quelques dizaines de personnes travaillent donc au jour le jour pour le moment, à peine sur les 600 salariés que compte l’enseigne.

Heureusement pour le concessionnaire, les clients n’affluent pas. "Je pense que la plupart des gens ignorent qu’ils peuvent avoir ce type de solution, mais il est vrai aussi qu’il y a très peu de gens qui se déplacent, donc je pense que naturellement la demande est actuellement très faible, note Olivier Renard. Toutefois, les gens qui font appel à nos services sont souvent désespérés parce qu’ils ont déjà cherché un peu partout avant de trouver la solution."


►►► À lire aussi : Coronavirus en Belgique : toutes les questions que vous vous posez sur les mesures prises par le gouvernement fédéral


Les garagistes n’acceptent effectivement de traiter que les réparations urgentes, mécaniques ou électroniques, indispensables pour vous permettre de circuler avec votre véhicule quand vous en avez besoin. Pas question donc, en synthèse, de venir pour une bosse sur la carrosserie ou pour mettre vos pneus d’été. Ça, ça peut attendre la f

P.V. avec M.Ga.

Retrouvez l'article original sur RTBF