Anderlecht 1070

Du Death Metal au musée : l'AfricaMuseum sert de décor au clip de Gojira

Voilà une rencontre pour le moins singulière ! Celle entre les guitares du groupe français de Death Metal et les animaux empaillés de l’AfricaMuseum. C’est pour le clip du titre Born For One Thing, qui figurera sur leur prochain album intitulé Fortitude, que le groupe a investi les salles du musée de Tervuren.

Sorti la semaine passée, ce clip se déroule de nuit, dans les travées du bâtiment classé. Entre les zèbres, les singes, et le célèbre éléphant, on assiste à une étrange course-poursuite, accompagnée par la voix rauque et sauvage du chanteur Joe Duplantier. Réalisée par Charles de Meyer, la vidéo a été tournée en Belgique et en France. Le groupe n’apparaît d’ailleurs pas lui-même à l’intérieur de l’AfricaMuseum.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que le musée, rouvert fin 2018 après plusieurs années de travaux, accueille les équipes de tournage d’un clip. Le 17 janvier dernier, à l’occasion de l’anniversaire assassinat de Patrice Lumumba, c’est le rappeur flamand Pasi qui interprétait son titre Patrice dans les allées du musée centenaire.

Le musée de Tervuren, construit à l’époque pour être une ode à la colonisation du Congo, s’inscrit dans une incontestable modernité en accueillant des artistes aux horizons et aux styles variés, comme Gojira.

Crée en 1996, le groupe de Death Metal s’est fait connaître dans le monde entier, sans être particulièrement réputé dans son pays d’origine, malgré deux nominations aux prestigieux Grammy Awards américains. "On n’a quasiment jamais été invités par une télévision française mais c’est comme ça, on n’est pas en quête absolue de reconnaissance." expliquait Joe Duplantier à l’AFP en 2016, l’année de sortie de leur album précédent, intitulé Magma.

Fortitude sortira, lui, le 30 avril. Gojira devrait le présenter en live au Graspop Metal Meeting le 17 juin à Dessel, dans la province d'Anvers.

Johan Rennotte (RTBF Culture)