Saint-Gilles

A Saint-Gilles, c'est un peu le monde entier qui défile! C'est une des communes bruxelloises les plus multiculturelles. La population compte plus de la moitié d’étrangers de provenances diverses, près de 130 nationalités sont représentées. Un des quartier les plus cosmopolites de Saint-Gilles est sans doute celui de la Gare du Midi, dont la vocation de terminal TGV a profondément modifié le paysage immobilier.

Forte d’une architecture aussi diversifiée que sa population, Saint-Gilles offre à la vue des passants des bâtiments remplis d’histoire. Le parvis de Saint-Gilles en est un exemple. L’église et le parvis en lui-même ont été agrandis à maintes reprises car, avec la population croissante, l’endroit était devenu trop étroit pour contenir et les fidèles et les commerçants. Aujourd’hui, le parvis sert d’emplacement pour le marché journalier qui y a pris place. Un nombre impressionnants de bâtis d'époque ont été conservés dans la commune.

L’actuelle commune de Saint-Gilles doit son homogénéité à un architecte, Victor Besme. L’agencement de l’entité commencera dans les alentours de 1860. La prison de Saint-Gilles et la maison communale viennent achever le projet d’aménagement, qui arrive à son terme en 1925.

Saint-Gilles, grâce sans doute à son brassage culturel, ses multiples bistrots restaurants, ses fêtes de quartiers, ses brocantes et ses marchés, donne parfois l'impression de vivre dans un village à la ville.

L. Bolly Barajas