Ixelles 1050

Zekiel007 : le policier bruxellois qui cartonne sur Tiktok

Zekiel007, c'est la nouvelle sensation du réseau social TikTok.

Derrière ce pseudonyme, on retrouve Dimitri, inspecteur principal à la zone de police Bruxelles Capitale-Ixelles. Grâce à des vidéos très courtes, Dimitri, 36 ans, partage son quotidien avec une communauté de plus de 80.000 abonnés. Nous l'avons rencontré Place Fernand Cocq, à deux pas du commissariat d'Ixelles.

Tout a commencé en mai après la mort de Georges Floyd, un homme noir mort étouffé sous le genou d'un policier à Minneapolis. Le décès de Floyd provoque la colère partout dans le monde et des milliers de personnes vont commencer à manifester contre les violences policières. Les manifestations s'étendent jusqu'en Europe et en Belgique. L'image de la police en prend un coup. C'est à ce moment-là que Dimitri décide de créer son compte TikTok. 

Son objectif est de montrer l'envers du décor de son métier, tout en cassant les préjugés. L'inspecteur publie des vidéos où il répond aux questions de ses abonnés, de plus en plus nombreux au fur et à mesure des jours.  "J'ai beaucoup de questions sur comment intégrer la police, où postuler, quelle taille il faut avoir, quel poids... Ce sont des questions récurrentes", explique Dimitri. Les vidéos ont un format très court, à peine 15 secondes, et sont parfois agrémentées de musique. Parfaitement coiffé, en uniforme, sourire ravageur, le policier se met souvent en scène au bureau, avant une intervention, pendant une patrouille ou encore durant ses pauses.

Avec humour, et souvent en musique, Zekiel007 fait preuve d'une grande transparence vis-à-vis de son travail, même si il ne peut pas tout révéler. "Je m'exprime sur les réseaux sociaux en tant que policier donc je ne peux pas tout dire. Et c'est normal. Je n'ai pas le droit de donner des informations sur des enquêtes en cours, par exemple, et je m'abstiens de partager mon avis sur les décisions politiques. J'ai un code de déontologie à suivre", avoue l'inspecteur. Et si il dérape, sa hiérarchie le saura. La zone de police Bruxelles Capitale-Ixelles possède elle-même un compte TikTok, bien moins suivi que celui de Dimitri, et encourage le policier à poursuivre son initiative. Dans quelques jours, Dimitri rejoindra d'ailleurs la police fédérale. En plus de ses interventions, il participera à la communication, notamment via son compte TikTok. 

Une meilleure image de la police

Avant tout, Dimitri cherche à montrer son humanité et celle de ses collègues dans ses publications. Sous ses vidéos, il reçoit régulièrement des commentaires négatifs sur la police, que les internautes accusent d'être raciste et violente. "Je peux vous dire que ce n'est pas vrai. Je suis moi-même d'origine étrangère, c'est le cas de beaucoup de policiers à Bruxelles. Il y a toujours des brebis galeuses. Pour ceux-là, des enquêtes sont menées pour déterminer si ils ont vraiment fauté. Et si c'est le cas, ils sont écartés. Ce que je n'aime pas, c'est le tribunal public. Il faut éviter les généralisations. Il y a une différence entre être accusé de quelque chose et l'avoir vraiment fait", assure Dimitri. "Sur mes vidéos, j'ai 20% de commentaires négatifs pour 80% de commentaires positifs. Si je peux faire changer d'avis 10 personnes au sujet de la police, c'est suffisant pour moi", précise-t-il. 

Ce sont les commentaires positifs qu'il retient. Via cette plateforme, l'inspecteur bruxellois encourage aussi ses abonnés à poursuivre leurs rêves et à croire en eux. "J'aime savoir que j'ai un impact concret sur la vie des gens. C'est le plus important pour moi", confie Dimitri. Il a d'ailleurs réalisé plusieurs vidéos à destination d'enfants atteints de leucémie pour leur redonner le sourire. "J'ai récemment rencontré le petit Luciano. J'ai fait quelques vidéos pour lui sur TikTok pour lui donner du baume au cœur à lui et à ses parents. Je suis allée lui rendre visite à l'hôpital en uniforme. Je lui ai apporté des cadeaux. Beaucoup de mes collègues ont participé". Un impact concret qui se reflète aussi dans certaines histoires de vie partagées sur son compte. Certains de ses abonnés disent s'être lancé dans une carrière de policier grâce à ses vidéos. 

Chaque jour, la communauté autour du compte TikTok de Dimitri grandit. Un succès qui continue d'étonner le principal intéressé : "Je ne m'y attendais pas du tout", sourit l'inspecteur. 

 

 

Estelle Falzone

Retrouvez l'article original sur RTBF