Ixelles 1050

Still Standing for Culture : samedi 20 février, on fait culture !

Ce samedi 20 février, Journée mondiale de la Justice sociale, des centaines d’actions auront lieu à travers toute la Belgique pour ramener la question culturelle au centre des préoccupations. Mais aussi pour recommencer à "faire culture", raconter d’autres récits sur la crise que nous traversons, et interroger les choix de société sans attendre un hypothétique "printemps culturel".

Une série d’actions sont déjà planifiées pour ce samedi, comme par exemple "Shoes and Choose", qui invite le public et les artistes à aller déposer une paire de chaussures devant leur salle préférée. Un symbole pour montrer sa solidarité avec un secteur durement touché, tout en évitant les rassemblements de foules.

Au bout d’une semaine, le site internet www.stillstandingforculture.be recense déjà près de 200 actions s’organisant dans une cinquantaine de localités du pays ! Un foisonnement d’actions spontanées ou programmées, collectives ou individuelles, exprimant la diversité des pratiques du champ culturel.

À titre d’exemples :

● Muziekpublique, le Cinéma Nova, le Cercle du Laveu et le Centre culturel de Dinant annoncent leur reconversion en musées ; tandis que le Théâtre de la Balsamine, le Théâtre des Martyrs, l’Abbaye de Floreffe et La Roseraie deviendront des parcs artistico-zoologiques ; et que Kanal Centre Pompidou exposera sa collection la plus précieuse : des artistes ayant dû se transformer, se réinventer ou simplement s’oublier pour s’adapter.

● Chorale sans choristes, concert de plantes, concert pour vaches, concerts suspendus, à vélo, en voiture, et même dans un cimetière puisque la musique semble bannie des églises par le gouvernement…

Affichage sur des façades ; émissions radio ; interventions aux balcons, dans des vitrines de bars fermés, dans des magasins ou des musées.

● Exercices physiques dansés, itinéraires de balades à parcourir en “bulles”, déambulations poétiques, installations éphémères, boîtes à films, performances furtives dans l’espace public que les spectateurs croiseront au hasard d’un coin d’une rue…

● Si le public ne pourra pas assister en nombre à ces actions, il sera toutefois de la partie, exprimant son besoin de culture via des témoignages écrits ou filmés, via l’organisation de files de paires de chaussures ou encore de files d’attente devant des lieux culturels fermés.

● Des manifestations avec prises de paroles (limitées à 100 personnes) auront lieu à Ixelles, Liège, Louvain-la-Neuve, Namur…

Dans un communiqué, on peut lire : "Ce samedi, actrices et acteurs du champ culturel s’exprimeront dans les maigres marges de liberté qui leur restent. Nous comptons sur le fait que les autorités administratives et de police feront preuve de la plus grande tolérance envers ce mouvement."

RTBF Culture