Ixelles 1050

Ixelles : Un groupe de travail devra se pencher sur le règlement d’ordre intérieur communal et sur la présidence du conseil

Cent jours après l’adoption d’une motion dans ce sens, l’opposition MR, cdH et DéFI de la commune d’Ixelles a réitéré dimanche sa demande au bourgmestre Ecolo Christos Doulkeridis de céder la présidence du conseil communal.

Cent jours après l’adoption d’une motion dans ce sens, l’opposition MR, cdH et DéFI de la commune d’Ixelles a réitéré dimanche sa demande au bourgmestre Ecolo Christos Doulkeridis de céder la présidence du conseil communal. Réponse du bourgmestre ? Un groupe de travail sera lancé avant l’été à Ixelles pour travailler sur le Règlement d’Ordre Intérieur Communal et pour dynamiser la participation, “en ce compris la présidence du conseil communal”, a-t-il affirmé dimanche en fin de journée à l’agence Belga.

Se disant “étonnées” qu’à l’entame de la mandature, le premier bourgmestre Ecolo d’Ixelles n’ait pas cédé la présidence du conseil communal, les formations de l’opposition (MR, Objectif XL – cdH, et DéFI) avaient déposé en janvier dernier une motion demandant que la présidence du conseil soit exercée par un autre élu que celui-ci. Elle s’était fondée sur un texte identique à celui qui avait été déposé, six ans plus tôt par Yves Rouyet, à l’époque chef de groupe Ecolo et actuellement échevin.

Après un débat animé, la motion avait été adoptée le 24 janvier, les conseillers communaux d’opposition MR, Objectif XL – cdH et DéFI ayant voté en sa faveur, et la majorité Ecolo et PS s’étant abstenue. Cet engagement prévoit explicitement “de procéder, dans les meilleurs délais, à l’élection d’un Président du Conseil qui ne soit ni membre du Collège, ni Président du Conseil de l’action sociale”.

Plus de cent jours après l’adoption de cette résolution, le bourgmestre préside toujours le conseil, et l’opposition, par la voix de ses chefs de groupes Gautier Calomne (MR), Geoffroy Kensier (Objectif XL – cdH) et Anne-Rosine Delbart (DéFI), exige de la majorité Ecolo-PS de se conformer au texte adopté. Ceux-ci ont indiqué dimanche avoir “clairement l’impression que le bourgmestre écologiste se moque de l’opposition et des électeurs… Cette attitude est inacceptable de la part d’un bourgmestre et d’un élu Ecolo, parti qui se veut le chantre de la bonne gouvernance”, ont-ils commenté.

Mise en place d’un groupe de travail

De son côté, le bourgmestre Christos Doulekeridis a indiqué dimanche qu’un groupe de travail sera mis sur pied “avant l’été” pour travailler sur le Règlement d’Ordre Intérieur communal et pour dynamiser la participation, “en ce compris la présidence du conseil communal“. “Je comprends la précipitation à revenir sur cet enjeu fondamental en pleine période électorale“, a ironisé Christos Doulkeridis à propos de la démarche commune des formations de l’opposition. La majorité Ecolo/Groen; PS/sp.a occupe 25 sièges au conseil communal. Le MR, Objectif XL et DéFI en occupent, ensemble, seize.

En Région bruxelloise, 14 conseils communaux sur 19 sont présidés par une personne autre que le bourgmestre. C’est notamment le cas dans les deux communes dirigées par des maïeurs Ecolo, Olivier Deleuze à Watermael-Boitsfort et Stéphane Roberti à Forest, s’est plu à souligner l’opposition ixelloise.

Source et image: Belga

Retrouvez l'article original sur BX1