Ixelles 1050

Ixelles : comment exploiter les toits des bâtiments communaux?

Ixelles compte plus de 110 000 m² de toits sur ses bâtiments communaux.

Ixelles compte plus de 110 000 m² de toits sur ses bâtiments communaux. Ces espaces pourraient accueillir différentes fonctions :  panneaux solaires, terrasses, potager urbain ou encore récupération d’eau de pluie. A la demande de la commune, des étudiants de l’ULB ont étudié la question. 

Sur les 110 000 m² de toitures communales, les étudiants en Gestion de l’Environnement en ont retenu 51.000m² de surface exploitable. Ils les ont analysé en fonction des matériaux de composition du toit, du degré d’inclinaison, de l’orientation, de l’accès, de la surface et de la date de la dernière rénovation.

Résultats : “161 toitures présentent un excellent potentiel pour l’installation de panneaux photovoltaïques, 50 toitures sont jugées idéales pour accueillir une végétalisation et 60 pour récupérer l’eau de pluie”, peut-on lire dans le communiqué de presse.

« La question de l’affectation des toitures n’est pas anecdotique. En effet, dans une ville de plus en plus dense, les espaces urbains disponibles sont l’objet de nombreuses attentions. Dans ce cadre, les toits de bâtiments deviennent des ressources pour des potagers urbains, des terrasses, des éléments végétalisés permettant l’absorption des eaux de pluie, de la production d’eau chaude sanitaire ou encore d’électricité. La commune d’Ixelles dispose d’un patrimoine immobilier conséquent et de nombreuses toitures aux potentialités importantes. Un cadastre des toitures de la commune a été réalisé pour prendre connaissance de l’ensemble de ses ressources », ajoute Romain De Reusme, Echevin des Travaux Publics à Ixelles.

La Rédaction – Photo : Romain De Reusme

 

 

 

Retrouvez l'article original sur BX1