Ixelles 1050

A Louvain-la-Neuve, une correspondance entre étudiants et seniors se met en place !

Le Kap Seniors, un kot-à-projet intergénérationnel, a décidé de se réinventer avec un projet d’échange épistolaire entre étudiants et personnes âgées. S’ils ont assez d’étudiants actuellement, ils recherchent seniors et ouvrent ces relations épistolaires à toutes les personnes âgées de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

La ville universitaire de Louvain-la-Neuve est tristement calme depuis plusieurs semaines… Finies les guindailles et les soirées étudiantes, les étudiants sont confinés dans leurs kots et suivent à distance les cours. Les activités socio-culturelles ont également dû cesser, y compris la plupart de l’offre des kots-à-projets.

Un kot-à-projet réunit plusieurs étudiants autour d’un projet culturel, social, citoyen, écologique commun. La particularité ? Les jeunes vivent ensemble au quotidien. Parmi les 79 kaps présents sur le site, le Kap Seniors a particulièrement souffert des mesures sanitaires. " Tous les kots-à-projets ont été confrontés à des difficultés, à des obstacles...mais dans notre projet, la moitié de notre public-cible est constituée des personnes fortement à risques. " explique Flore, membre du Kap Seniors.

La mission principale du Kap Seniors est en effet de créer des liens entre les étudiants et les personnes âgées. " Nous cherchons à promouvoir les relations intergénérationnelles. A Louvain-la-Neuve, les seniors et les étudiants vivent dans la même ville, mais ils n’ont pas forcément l’occasion de se côtoyer. Nous nous proposons donc comme relais entre ces deux communautés. "

Se réinventer avec des échanges épistolaires

Toutes les activités habituelles du Kap Seniors comme les repas de midi, le souper de Noël, des cours d’initiation aux nouvelles technologies, les tournois de whist ont été annulées… Toutefois, les 16 membres du projet ont su se réinventer en proposant une nouvelle activité, validée et autorisée par l’UCLouvain : un projet d’échange épistolaire entre des jeunes et des personnes du troisième âge. " Ce projet est né aussi de la demande de notre groupe de fidèles seniors qui reviennent d’activité en activité. Ils voulaient de nouvelles activités pour se changer les idées. On vit tous une période difficile. On a tous besoin d’entraide et de bienveillance… "

Concrètement, le Kap Seniors propose de mettre en relation un senior avec un ou deux étudiants. Les participants sont invités à s’envoyer des lettres en papier au minimum deux fois par mois où chacun peut se raconter, parler de son quotidien et partager ses expériences de vie. L’étudiant doit envoyer la première lettre et établir ainsi le contact avec la personne âgée.

En recherche de seniors

Ce projet est déjà un succès, du moins du côté des étudiants. Plus de 150 étudiants se sont inscrits sur les réseaux sociaux. Du côté des seniors, c’est plus compliqué… " Nous avons près de 90 seniors intéressés maintenant. Pour en trouver d’autres, nous avons contacté plusieurs maisons de repos. Certaines sont très positives et veulent mettre en place des activités au sein de leur établissement autour de cette correspondance. Pour d’autres, si elles sont plutôt convaincues par l’idée, les pensionnaires, eux, sont moins réceptifs et ne sont pas intéressés… " décrit Flore.

Aujourd’hui, le Kap Seniors cherche donc à élargir sa communauté de seniors en dehors de Louvain-la-Neuve. L’initiative s’adresse à toutes les personnes âgées de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui souhaitent communiquer avec un étudiant de Louvain-la-Neuve. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez vous inscrire directement sur le site internet du Kap Seniors.

Maxime Maillet