Schaerbeek 1030

Le centre d’hébergement pour migrants “La porte d’Ulysse” va déménager chaussée de Louvain à Schaerbeek

Le gouvernement bruxellois a donné jeudi son feu vert de principe au déménagement du centre d’hébergement temporaire pour transmigrants actuellement organisé à la Porte d’Ulysse à Haren vers un immeuble précédemment occupé par Be-TV, au 658 de la chaussée de Louvain, à deux pas de la place Meiser.

Le gouvernement bruxellois a donné jeudi son feu vert de principe au déménagement du centre d’hébergement temporaire pour transmigrants actuellement organisé à la Porte d’Ulysse à Haren vers un immeuble précédemment occupé par Be-TV, au 658 de la chaussée de Louvain, à deux pas de la place Meiser. La commune de Schaerbeek a aussitôt fait part de ses réticences.

Selon le cabinet du ministre en charge de l’Aide aux personnes, Alain Maron (Ecolo), les prochaines semaines doivent être mises à profit pour préparer ce déménagement et aménager les lieux. D’après Mehdi Kassou, coordinateur de la Plateforme citoyenne de Soutien aux Réfugiés, qui gère l’hébergement sur place, le futur lieu d’accueil permet d’héberger au minimum le même nombre de personnes qu’à la Porte d’Ulysse (350 personnes + 100). Le nombre de 400 à 450 est davantage limité par les contraintes d’organisation d’une structure telle celle gérée par la plate-forme que par les lieux eux-mêmes, a-t-il commenté jeudi.

Les pompiers ont remis leur accord verbal à l’occupation du l’immeuble de quatre niveaux, situé chaussée de Louvain. La préparation du transfert prendra encore quelques semaines, si bien que le déménagement devrait être effectif d’ici la fin du printemps, selon des prévisions prudentes.

La décision de principe ne ravit pas la commune de Schaerbeek qui en a pris acte, “sans être maître de ce dossier”. “Schaerbeek est une commune accueillante et solidaire, mais la bourgmestre, Cécile Jodogne, la zone de police et le CPAS étaient particulièrement réticents quant à cette implantation. Ils avaient donc demandé des garanties si cela devait se faire”, a indiqué le directeur de cabinet de la bourgmestre, Marc Weber.

Selon celui-ci, les réserves exprimées portent sur la crainte des nuisances pour les habitants de cette zone fort habitée et sur la mobilisation de la zone de police, déjà intense dans le cadre de cette problématique, autour de la gare.

“Il faut d’ailleurs entendre aujourd’hui les questions et inquiétudes des habitants qui n’ont pas été informés. Le bâtiment sis Chaussée de Louvain fait déjà l’objet d’un projet de notre zone de police pour y installer le commissariat trois ainsi que l’Etat-major”, a-t-il ajouté.

Toujours selon Marc Weber, la bourgmestre, la zone de police et le CPAS avaient bien précisé que si la Région prenait malgré tout cette décision, il faudrait limiter le bail à un an pour permettre l’installation de la police selon les plans initiaux, dégager une solution pour renforcer la police de quartier; régler la problématique urbanistique et obtenir les agréments des pompiers; vérifier que le permis d’urbanisme soit bien octroyé, de manière temporaire; assurer une vraie gestion du centre et prévoir une présence importante sur place d’une société de sécurité; et renforcer les équipes du CPAS.

La bourgmestre Cécile Jodogne a par conséquent dit attendre les détails de la décision. Elle entend que la Région “a répondu à certaines conditions. Mais nous entendons surtout les inquiétudes des riverains et lui demandons d’organiser rapidement une séance d’information sur place, à leur attention”, a-t-elle dit.

Vincent Vanhalewyn : “Nous avons une double responsabilité. Celle d’accueillir la porte d’Ulysse et celle de garantir la quiétude des riverains” 

L’échevin écolo de Schaerbeek, Vincent Vanhalewyn, veut nuancer sa position par rapport au déménagement de la Porte d’Ulysse à Schaerbeek :  “Le cabinet de la bourgmestre de Schaerbeek a envoyé à  la presse un communiqué exprimant ses réserves sur l’arrivée de la porte Ulysse à Schaerbeek. C’est une expression de la bourgmestre et non du collège qui n’a jamais été saisi de la question. Comme 1ier Echevin Ecolo/groen, je considère  que nous avons une double responsabilité. Celle d’accueillir la porte d’Ulysse et celle de garantir la quiétude des riverains. Nous devons, dès demain, travailler, Commune, Région et la Plateforme Citoyenne pour assurer un accueil et une cohabitation entre tous”.

Avec Belga

► Haren : nouveau délai pour la Porte d’Ulysse

Retrouvez l'article original sur BX1