Ville de Bruxelles 1000

Une large zone franche économique voit le jour autour du Canal

Un triple dispositif d’aides aux entreprises qui embauchent des habitants du quartier est mis en place sur une zone qui s’étend sur une partie d’Anderlecht, Molenbeek, Bruxelles-Ville et Forest, explique Le Soir.

Un triple dispositif d’aides aux entreprises qui embauchent des habitants du quartier est mis en place sur une zone qui s’étend sur une partie d’Anderlecht, Molenbeek, Bruxelles-Ville et Forest, explique Le Soir.

Trois mesures sont prévues, dont deux sont déjà d’application dans cette zone appelée Zeus, expliquent nos confrères. D’abord une augmentation des aides aux investissements pour les entreprises implantées, ensuite une aide à l’embauche pour chaque entreprise qui embauche un travailleur domicilié dans le périmètre de la zone depuis 6 mois au moins au moment du recrutement. L’aide prendra la forme d’un subside de 3.000 euros pour la première année d’emploi et de 6.000 euros pour la seconde.

La dernière et troisième mesure de soutien, qui doit donc encore voir le jour, sera une aide à l’implantation. Ce dernier volet consistera en une intervention sur 50 % de la taxe sur les immeubles de bureaux, avec un plafond de 5.000 euros par entreprise. Reste que le système reste complexe, explique le quotidien, et qu’il faudra aussi que les entreprises apprennent à le connaître et aient envie d’y avoir recours. Selon certains spécialistes, une zone franche n’a par ailleurs de sens que sur une surface de taille importante comme celle la Wallonie.

J. Th. – Photo: Belga/Nicolas Maeterlinck

 

Retrouvez l'article original sur BX1