Ville de Bruxelles 1000

Rodéos urbains : trois chauffards interpellés devant l’Atomium

Trois auteurs de rodéos urbains ont été interpellés samedi soir à hauteur de l’Atomium.

“Dangereux, bruyants, gênants : sur tout le territoire, nous agissons contre les rodéos sauvages. Hier soir, trois auteurs de rodéos urbains ont été interpellés à hauteur de l’Atomium“, se félicite la zone de police Bruxelles Capitale-Ixelles, sur Twitter.

Dangereux, bruyants, gênants : sur tout le territoire, nous agissons contre les rodéos sauvages. Hier soir trois auteurs de rodéos urbains ont été interpellés à hauteur de l’Atomium. Trois véhicules ont été saisis. #PourVotreSécurité #RoadSafety pic.twitter.com/TRNPa6W4RW

— PolBru (@zpz_polbru) February 21, 2021

Les trois véhicules ont été saisis. “La première saisie administrative a eu lieu vers 21 heures, une Mercedes blanche. Les deux autres saisies ont eu lieu pratiquement en même temps, vers 21h15, une Skoda et une Mercedes classe C“, nous indique Ilse Van de keere, porte-parole de la zone de police de Bruxelles Capitale-Ixelles.

“Nous avons procédé à ces saisies administratives, pour motif de conduite dangereuse. Et le Parquet a demandé le retrait du permis des trois conducteurs pour 15 jours“, ajoute-t-elle.

L’Atomium, théâtre de nombreux rodéos sauvages

Ce n’est pas la première fois que des rodéos urbains se déroulent devant l’Atomium : depuis plusieurs mois, c’est devenu le point de rendez-vous de ces adeptes de dérapages, au grand dam des riverains. “C’est un endroit où nous sommes déjà intervenus plusieurs fois“, confirme la porte-parole, qui se refuse à d’autres commentaires sur la présence répétée de rodéos sauvages à cet endroit.

► Reportage : les riverains près de l’Atomium mettent la pression contre les rodéos urbains (29/05/2020)

En mai dernier, la Ville de Bruxelles annonçait d’ailleurs prendre des mesures contre ces rodéos sauvages : ainsi, dans le cas où le Parquet décide de ne pas poursuivre les auteurs et/ou de ne pas saisir le véhicule, la Ville de Bruxelles recourt non seulement à l’amende administrative dont le montant peut atteindre 350 euros, et autorise désormais aussi la police à saisir le véhicule, comme dans ce cas-ci.

► Reportage : la Ville de Bruxelles prend des mesures contre les rodéos urbains (31/05/2020)

 

ArBr – Photo : Belga (illustration)

Retrouvez l'article original sur BX1