Ville de Bruxelles 1000

Marche de l’extrême droite : cinquante-sept personnes interpellées de manière préventive

Six personnes ont été arrêtées administrativement vers 12h30 en lien avec la marche de l’extrême droite interdite ce dimanche à Bruxelles, a indiqué Mathieu Henroteau, porte-parole de la police de Bruxelles-Nord (Schaerbeek, Saint-Josse-ten-Noode et Evere).

Six personnes ont été arrêtées administrativement vers 12h30 en lien avec la marche de l’extrême droite interdite ce dimanche à Bruxelles, a indiqué Mathieu Henroteau, porte-parole de la police de Bruxelles-Nord (Schaerbeek, Saint-Josse-ten-Noode et Evere). Trente-neuf autres ont été interpellées 13h50 et 14h30 aux alentours de la place d’Espagne, où le rassemblement avait lieu à l’origine.

Les personnes ont été identifiées comme liées à des milieux d’extrême droite. Des éléments probants indiquaient aux policiers que ces individus avaient l’intention de participer à des actions liées à la manifestation interdite par le bourgmestre de la Ville de Bruxelles. La police a donc décidé d’agir de manière préventive en les privant de leur liberté.

Ces personnes ont été arrêtées en début d’après-midi rue du Marché à Saint-Josse-ten-Noode. Ilse Van de Keere, porte-parole de la zone de police Bruxelles Capitale Ixelles confirmé que cinquante et une autres personnes ont fait l’objet d’une arrestation administrative plus tard dans l’après-midi aux alentours de la place d’Espagne.

La plate-forme citoyenne de soutien aux réfugiés avaient eu vent d’informations indiquant que des groupes prévoyaient de venir à Bruxelles, malgré l’interdiction du bourgmestre Philippe Close, pour “nettoyer” certains quartiers, et plus particulièrement le quartier nord.

Belga avec La Rédaction

Retrouvez l'article original sur BX1