Ville de Bruxelles 1000

Manifestation contre la limitation à 60 demandes d’asile par jour de Theo Francken (N-VA)

Les associations d’aide aux migrants Netwerk Tegen Armoede, Brussels Platform Armoede, Refugee Party, Vluchtelingenwerk Vlaanderen et d’autres organisations ont protesté mercredi matin  devant le nouveau centre d’inscription du Petit-Château et à la Gare du Nord.

Les associations d’aide aux migrants Netwerk Tegen Armoede, Brussels Platform Armoede, Refugee Party, Vluchtelingenwerk Vlaanderen et d’autres organisations ont protesté mercredi matin  devant le nouveau centre d’inscription du Petit-Château et à la Gare du Nord.

Les manifestants exigent que le secrétaire d’Etat à la Migration Theo Francken (N-VA) revoit à la hausse sa récente limite du nombre de demandes d’asile afin que les migrants en attente d’une autorisation ou d’un refus temporaire de séjour ne soient plus obligés de rester plus longtemps dans la rue. “Il y a des transmigrants qui ont des difficultés à trouver une habitation et il y a de tout façon les 3.000 sans-abri que notre pays connaît. Cette politique doit cesser et il faut prêter attention pour les perosnnes qui vivent à la rue”, explique Charlotte Vandycke, directrice de Vluchtelingenwerk Vlaanderen.

Le bourgmestre bruxellois Bruxelles Philippe Close (PS) a également invité ce mardi le nationaliste flamand à faire preuve de plus de professionnalisme dans la gestion de l’accueil des migrants. Selon lui, l’Office des Etrangers qui a déplacé depuis lundi le point d’enregistrement des personnes souhaitant introduire une demande de protection internationale au Petit-Château a demandé un coup de main à la Ville pour gérer l’afflux de personnes. Mais celle-ci ne peut à la fois assurer ce qui se passe au Parc Maximilien, à proximité de la gare du Nord et du Petit-Château, situé le long du canal, a-t-il dit.

Belga avec J. Th.

Les associations d’aide aux migrants Netwerk Tegen Armoede, Brussels Platform Armoede, Refugee Party, Vluchtelingenwerk Vlaanderen et d’autres organisations ont protesté mercredi matin  devant le nouveau centre d’inscription du Petit-Château et à la Gare du Nord.

Retrouvez l'article original sur BX1