Ville de Bruxelles 1000

Les sacs en plastique pour fruits et légumes à Bruxelles, c'est fini dès ce 1er mars

Nouvelle étape, ce 1er mars, dans la lutte contre les sacs en plastique à usage unique dans la Région bruxelloise.

Ceux-ci seront définitivement bannis "même s’ils sont biosourcés et compostables à domicile", précise Bruxelles Environnement, l’administration régionale de l’environnement.

Concrètement, "l’interdiction s’applique à tous les magasins bruxellois. Elle est également valable pour les commerçants des marchés et autres vendeurs ambulants." Les autorités préviennent : "Les inspecteurs de Bruxelles Environnement pourront effectuer des contrôles."

La mise en place de la suppression totale des sacs en plastique dans les commerces bruxellois remonte à 2017. Elle ne s’est pas faite sans mal, les réticences ont été nombreuses. Ceci étant, cette année-là, ce sont d’abord les sacs de caisse qui sont interdits. L’année suivante, place aux sacs pour fruits et légumes non biosourcés et compostables à domicile. Le mois prochain marque une nouvelle étape.

Sacs en tissu, boîtes en carton…

Du coup, quelles seront les alternatives pour les clients des commerces? Bruxelles Environnement les invite à utiliser leurs propres emballages: sacs en tissu, boîtes en carton, en plastique, en inox, en verre… Rappel également: certains produits ne nécessitent aucun contenant et peuvent directement être glissés dans un sac à main ou à dos. Quid des achats imprévus pour lesquels vous n’avez pas prévu de contenant? Le commerce pourra alors proposer des emballages totalement réutilisables ou respectueux de l’environnement comme des sacs en papier, de sacs en tissu ou de barquettes en carton.

Une précision: les sacs en plastique composés de 40% de matériaux biosourcés et compostables à domicile sont autorisés jusqu’au 31 décembre 2024 uniquement pour les denrées alimentaires vendues au détail, humides et contenant des liquides pouvant couler.

Rappelons que, chaque année, 800.000 tonnes de sacs en plastique à usage unique sont utilisées en Europe. "Fabriqué en à peine une seconde, un sac en plastique a une durée d’utilisation de 20 minutes en moyenne. Et sa durée de vie varie d’un à quatre siècles. La quantité de déchets créée est donc énorme", insiste Bruxelles Environnement. "En plus des ressources naturelles et de l’énergie nécessaires à la production et au transport de sacs en plastique peu résistants, ceux-ci terminent souvent leur vie dans les poubelles ménagères. Ils poursuivent ensuite leur course dans des incinérateurs. Brûlée, la matière première est alors purement et simplement gaspillée. Mais les sacs en plastique sont aussi souvent abandonnés dans les rues, la nature, les océans se retrouvant jusque dans les estomacs des animaux marins et finalement… dans nos assiettes."

Bruxelles Environnement a créé une page Internet afin de répondre aux multiples interrogations des citoyens au sujet de l’utilisation des sacs plastiques.

En Wallonie, l’interdiction progressive des sacs en plastique a débuté le 1er décembre 2016. "Pour les fruits et légumes vendus en vrac, il est possible d’utiliser des sacs en plastique à usage unique jusqu’au 1er mars 2020", détaille le portail environnement de la Région wallonne. "Toutefois, depuis le 1er janvier 2018, les sacs doivent comporter une teneur minimale en matière biosourcée (40%) et être compostables à domicile (OK compost home)."

K. F.

Retrouvez l'article original sur RTBF