Ville de Bruxelles 1000

Insécurité au quartier Lemonnier : le MR déplore une stagnation des moyens budgétaires

Le MR a reproché mercredi au bourgmestre de la Ville de Bruxelles et à la majorité socialiste-écologiste de ne pas avoir augmenté les moyens budgétaires pour renforcer la sécurité dans certains quartiers de la Ville dont le quartier Lemonnier-Stalingrad.

Le MR a reproché mercredi au bourgmestre de la Ville de Bruxelles et à la majorité socialiste-écologiste de ne pas avoir augmenté les moyens budgétaires pour renforcer la sécurité dans certains quartiers de la Ville dont le quartier Lemonnier-Stalingrad.

“Le bourgmestre nous fait, à chaque fois, le coup de l’annonce d’un renforcement de la police et d’une prise de mesure. Mais c’est une belle déclaration qui reste sans effet. En atteste l’absence d’augmentation du budget global de la sécurité pour l’année en cours que nous avons appelée de nos vœux durant la campagne. Plutôt que des annonces au coup par coup, il faut une stratégie à long terme et une vraie politique de sécurité dans ce quartier. La situation actuelle est dommageable pour tous: les touristes, les Bruxellois, les chauffeurs de la STIB et, évidemment, les commerçants”, a commenté le chef du groupe libéral (opposition), David Weytsman.

► Voir aussi : Les commerçants du quartier dénoncent l’insécurité tandis que les autorités locales annoncent des mesures (vidéo)

Le chef de file du MR a par ailleurs rappelé quelques-unes de ses propositions pour ce quartier confronté à des événements violents à répétition: augmentation du nombre de policiers dans le quartier; intensification des patrouilles nocturnes et systématisation de la vidéoprotection.

Un PLP dans le quartier ?

Le MR s’est dit déterminé à voir valorisé le partenariat local de prévention (PLP). Il s’agit d’un accord de collaboration conclu entre des citoyens, un comité de quartier, etc., et la zone de police locale permettant un échange d’informations et l’avertissement de la police locale lorsque des faits semblent suspects.

David Weytsman a par ailleurs peu goûté à l’assimilation par Philippe Close du quartier Lemonnier-Stalingrad à un “quartier méditerranéen dont nous assumons l’identité”. “Diviser les quartiers de Bruxelles selon l’origine de sa population est inacceptable. Bruxelles appartient à ceux qui y vivent et tout Bruxellois doit pouvoir se balader dans toutes les rues s’il le souhaite”, a-t-il conclu.

Au lendemain de la grève spontanée d’une partie des agents de la STIB en réaction à une agression au couteau vendredi soir à la station Lemonnier, le bourgmestre de Bruxelles Philippe Close a annoncé mercredi que les actions de police seront doublées dans le quartier. Sans nier les problèmes de criminalité rencontrés au cours des derniers mois, il a souligné que les pouvoirs publics y ont énormément investi pour le réhabiliter, “même si tout n’est pas résolu”. D’après Philippe Close, une série d’actions de police ont été développées depuis plus d’un an. Depuis début janvier, 13 actions spécifiques ont ainsi été menées.

Avec Belga – Photo : Belga/Benoît Doppagne

Retrouvez l'article original sur BX1