Ville de Bruxelles 1000

Examen mercredi de la citation d’un commissaire de police contre l’avocat Alexis Deswaef

Le tribunal correctionnel de Bruxelles doit examiner mercredi la citation directe envoyée par un commissaire de la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles contre l’avocat Alexis Deswaef, ancien président de la Ligue des Droits Humains.

Le tribunal correctionnel de Bruxelles doit examiner mercredi la citation directe envoyée par un commissaire de la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles contre l’avocat Alexis Deswaef, ancien président de la Ligue des Droits Humains. Les griefs exposés dans la citation sont le harcèlement et l’outrage, pour une période infractionnelle allant de 2008 à 2016.

Le commissaire soutient que, pendant une période infractionnelle de plus de huit ans, Alexis Deswaef l’aurait harcelé et outragé, selon la Ligue des Droits Humains. Les propos visés sont des propos qui ont été tenus par Me Deswaef lorsqu’il était président de la Ligue, notamment lors d’interviews dans différents médias. Pour celle-ci, son ancien président n’a fait qu’exercer son droit à la libre expression, dans le cadre de sa fonction d’alors.

Me Alexis Deswaef avait lui-même déposé plainte contre le commissaire qui l’attaque en justice après que ce dernier l’ait fait arrêter lors d’un rassemblement contre le racisme le 2 avril 2016 à Bruxelles.

Belga

Retrouvez l'article original sur BX1