Ville de Bruxelles 1000

Des bougies solidaires pour rallumer la flamme culturelle

L’équipe de Brussels Gallery Weekend s’est associée à Quintessence lab pour créer "Candle Up !", des bougies solidaires pour soutenir les travailleurs de la culture.

Le secteur de la culture est à l’arrêt depuis de nombreux mois, plongeant dans la précarité des milliers de travailleurs contraints de ne pas exercer leur métier. Pour leur venir en aide, de nombreuses initiatives solidaires ont déjà vu le jour. Parmi elles, "Feed The Culture", une opération qui vise à distribuer gratuitement des colis alimentaires aux travailleurs de la culture en région bruxelloise lancée par Pauline Duclaud-Lacoste. Chaque samedi, "Feed the Culture" distribue gratuitement des centaines de colis alimentaires composés de 100% d’invendus.

L’équipe de Brussels Gallery et le Quintessence LAB ont décidé d’unir leurs forces afin de récolter des fonds pour "Feed The Culture" et leur permettre de continuer à nourrir ces hommes et ces femmes de la culture sans ressources. "Ayant eu la chance de pouvoir organiser notre événement et maintenir nos activités tout au long de l’année, il nous semblait logique d’apporter notre contribution", explique Sybille du Roy, directrice de Brussels Gallery Weekend, dans un communiqué. Avec Valentine Pozzo di Borgo, fondatrice Quintessence LAB, elles ont eu l’idée de lancer "Candle Up !", des bougies aux parfums travaillés et au design unique pensé par trois artistes : Pieter Vermeersch, Lionel Estève et Sanaam Khatibi.

Comment commander des bougies ?

Les bougies sont actuellement en précommandes sur le site de Brussels Gallery Weekend et ce pendant un mois : du 14 février jusqu’au 14 mars. Une fois produites par Quintessence LAB, elles seront rapidement envoyées à leurs destinataires. L’intégralité des bénéfices sera reversée à l’épicerie solidaire Feed The Culture.

Trois bougies pour une seule cause

Le design original de ces bougies solidaires a été pensé par trois artistes, sensibles à la cause:

L'artiste Lionel Estève a choisi d'utiliser le vitrail pour refléter la solidarité du projet "Candle Up !": "Mon intention première était, avec de la peinture, comme un tour de passe-passe, faire voir le moelleux, le coulant et la transparence de la cire. Aussi en pensant à ce projet, à la solidarité, il m’est immédiatement venu à l’esprit ce bout de poésie que petit j’avais dû apprendre : "Si tous les gars du monde se donnaient la main". Mais que peut-on penser de toutes ces phrases qui commencent par un "si" ? Si non è vero, è ben trovato", explique l’artiste dans un communiqué.

Le deuxième artiste, Pieter Vermeersch a quant à lui opté pour un couple de bougies, l'une jaune et l'autre bleue: "Je trouve qu’il est de ma responsabilité de participer à un projet aussi constructif. Je crois en l’énergie positive que l’art génère, et en son impact sur la société."

Et enfin, Sanam Khatibi, la troisième artiste à participer à cette action solidaire espère "que cette bougie apportera un peu de lumière en cette période bien sombre…". Elle a choisi de la décorer d’une de ses vanités, dans la tradition de la peinture de l’âge d’or flamand.

Trois jolies bougies solidaires qui souhaitent rallumer la flamme culturelle et réchauffer le cœur des artistes en détressse.

Marion Jaumotte