Ville de Bruxelles 1000

Bruxelles : des bruits de casseroles pour la réouverture du marché aux puces de la place du Jeu de Balle

Les marchands et les brocanteurs de la place du Jeu de Balle à Bruxelles ont dû mettre leurs activités à l’arrêt depuis le 17 octobre dernier.

Ils travaillent en plein air, et pourtant, ils n’ont pas été mentionnés dans la liste de ceux dont les activités seront à nouveau permises.

Or, ce marché représente pour beaucoup de gens du quartier leur unique revenu. Et pour les habitués, cinq mois sans cette bouffée d’air frais, c’est trop long. Ce vendredi, à midi pile, ils étaient une quarantaine sur la place, casseroles à la main, pour faire du bruit. Ils voudraient se faire entendre pour une réouverture rapide.

"C’est le poumon des Marolles !", s’exclame Jean-Pierre, un habitant, une casserole dans les mains, "ce marché, c’est la vie du quartier, un endroit où les gens se rencontrent. C’est important !".

Mohammed, installé dans son camion, est brocanteur. Depuis octobre dernier, il vit avec les aides pour les indépendants. "Jusque-là ça va… On arrive à payer nos factures mais le problème c’est que nous voulons travailler. On ne veut pas rester à la maison", conclut-il.

"Nous sommes là pour faire du bruit", explique une Bruxelloise venue avec des cloches. "Nous voulons que ce marché rouvre. Il est l’une des sources de vie de cette ville. On fera du bruit tous les jours s’il le faut".

Tous promettent en effet de revenir faire vibrer leurs casseroles chaque jour à midi jusqu’à la réouverture du marché aux puces.

Tom Denis

Retrouvez l'article original sur RTBF