Ville de Bruxelles 1000

Aide alimentaire: les épiceries sociales de plus en plus sollicitées

Quelque 100.

Quelque 100.000 personnes supplémentaires pourraient se tourner à l’avenir vers l’aide alimentaire en Wallonie et à Bruxelles, rapporte Le Soir mercredi. .

“En Belgique, l’aide alimentaire bénéficiait à 450.000 personnes avant le confinement. La période que nous vivons devrait conduire 100.000 personnes supplémentaires vers les épiceries sociales ou les Restos du Cœur”, craint Céline Nieuwenhuys, responsable de la Fédération des services sociaux, aussi membre du groupe d’experts en charge du déconfinement. Les chiffres des activités déployées par la Croix-Rouge sont spectaculaires. A Bruxelles, 2.328 colis ont permis d’aider 7.000 personnes différentes à travers six permanences, entre mars et mai. Chaque semaine, une centaine de demandes supplémentaires sont enregistrées.

“Chaque mois, nous dépensons plus de 100.000 euros pour les achats de denrées”, explique Nancy Ferroni, porte-parole de la Croix-Rouge. A Bruxelles, “la hausse de fréquentation est déjà significative” confirme Karine Lalieux (PS), la présidente du CPAS de Bruxelles. “Nous avons décidé d’élargir le public : nous ne demandons plus d’attestation officielle à ceux qui sollicitent des colis. Nous profitons d’un accord avec le marché matinal pour quatre tonnes d’invendus par jour, mais la tension sur la fourniture de produits frais témoigne déjà de l’importance de la crise. La spirale de l’endettement risque de s’accélérer bientôt”, témoigne-t-elle.

Belga – Photo: Belga/Benoît Doppagne

Retrouvez l'article original sur BX1