Ville de Bruxelles 1000

Agressions sexuelles dans le Parc du Cinquantenaire : la sécurité va être améliorée

C’est une pétition qui a changé les choses.

Fin janvier, à la nuit tombée, une femme expliquait s’être fait agresser sexuellement par un homme.

Dans cette pétition cette dernière réclame plus de sécurité autour du parc du Cinquantenaire et une présence policière accrue. Plusieurs autres femmes avaient déjà évoqué des faits similaires.

Un homme a tenté de me violer pendant de longues minutes

Un matin de 2019, le soleil se lève sur le parc du Cinquantenaire. Ilona commence un jogging. Après quelques minutes, dans une allée, sa course s’arrête… "un homme a tenté de me violer. Il m’a sauté dessus. Heureusement après plusieurs minutes, vu que j’ai longtemps crié, une dame est venue m’aider et du coup me sauver".

La jeune femme porte très vite plainte à la police. Mais depuis lors, elle en garde le traumatisme, "je suis beaucoup plus sur mes gardes quand je me promène dans l’espace public", confie-t-elle. "Je me rends encore au parc du Cinquantenaire pour courir mais souvent accompagnée. Par contre, je trouve qu’il y a toujours ces problèmes de luminosité le soir. Après, c’est important de mettre en avant que les agressions ont lieu à tout moment. Moi j’ai été agressée en pleine clarté. Ce n’est pas seulement à 23h quand il n’y a personne", tient à préciser la jeune femme de 23 ans.

Une pétition : plus de 11.000 signatures pour réclamer plus de sécurité

Ces faits, font écho à de plus récents : ceux de l’agression de Carla à la fin du mois de janvier dernier. Alors que cette résidente espagnole se promène dans le parc du cinquantenaire vers 21h, elle est victime d’une agression sexuelle. Un homme lui tient le bras, lui fait des gestes obscènes pour lui montrer qu’il a l’intention de la violer. Elle réussit à s’enfuir. Le lendemain après avoir porté plainte, elle rédige une pétition pour réclamer plus de sécurité aux abords du parc. 11.000 signatures plus tard, les autorités décident de se réunir pour réfléchir au renforcement de la sécurité dans le parc.

Une visite est organisée avec les bourgmestres de Bruxelles et Etterbeek, les services de police et Bruxelles environnement. "Nous attendons à présent un rapport technique des services sur l’éclairage. Nous attendons également un rapport des deux services de prévention", explique Vincent Dewolf le bourgmestre d’Etterbeek. "Nous allons coordonner totalement les patrouilles – pas nécessairement les renforcer mais mieux les organiser – pour répartir mieux les forces en présence".

Sur base des rapports aussi, le parc étant propriété de l’Etat fédéral, un rendez-vous sera pris avec la Régie des bâtiments pour modifier l’éclairage.

De son côté, Bruxelles environnement taillera les buissons autour du parc du Cinquantenaire pour assurer une meilleure visibilité.

En plus de ces aménagements, de nouveaux panneaux seront placés aux entrées du parc pour permettre aux visiteurs de trouver leur position exacte, la disposition générale du site, l’emplacement des endroits les plus en vue, les 26 entrées du parc et les adresses des postes de police les plus proches et les itinéraires qui y mènent.

 

Tom Denis

Retrouvez l'article original sur RTBF