Anderlecht 1070

Zone de police Midi : une enquête interne ouverte suite à la manière dont une agression a été traitée

Une enquête interne est ouverte au sein de la police de la Zone Midi, concernant la manière dont des agents de police ont reçu la plainte d’une cycliste qui avait été agressée à Anderlecht, rapporte Bruzz ce jeudi.

Le week-end dernier, la jeune fille, étudiante à la VUB, se trouvait, à vélo, dans le quartier du Square de l’Aviation, à Anderlecht. C’est là qu’un automobiliste lui a tiré les cheveux, et lui a craché au visage, avant l’intervention d’un voisin qui a mis fin à l’agression.

La police a été appelée sur les lieux, mais trop lentement selon la victime. Elle indique également que les agents ne parlaient pas néerlandais, et qu’elle n’a donc pas pu raconter correctement ce qui lui était arrivé, et qu’au commissariat, elle ait du patienter dans la même pièce que son agresseur. Le policier en question l’aurait également menacée de la mettre en cellule, et lui a pris ses empreintes digitales, ainsi qu’une photo. “Je me suis sentie traitée comme l’agresseur“, confie la jeune fille à nos confrères.

Si la jeune fille a pu finalement être entendue par un agent néerlandophone, la zone de police a ouvert une enquête interne concernant les agents en question, tandis que le Parquet de Bruxelles mène une enquête sur l’agression en elle-même.

ArBr – Photo : Belga (illustration)

Retrouvez l'article original sur BX1