Watermael-Boitsfort 1170

Watermael-Boitsfort : avis défavorable pour le projet d’extension du Bercail

Ce mardi matin avait lieu la commission de concertation pour le projet d’extension de la bergerie du Bercail sur le site du couvent de l’avenue Léopold Wiener à Watermael-Boitsfort.

La commission a rendu un avis défavorable à l’unanimité.

Par rappel, la bergerie du Bercail associée à la ferme du Chant des cailles avait demandé un permis d’urbanisme et un autre d’environnement pour le développement de ses activités. Elle voulait passer des 45 moutons présents sur le site classé du couvent Wiener à une capacité de 110 animaux.

►Watermael-Boitsfort : l’amour entre les riverains et le Bercail n’est pas dans le pré

Finalement, la commission de concertation a refusé le projet car les lieux sont inscrits en zone verte au Pras (plan régional d’affectation du sol) et que donc aucune extension n’est autorisée.

“Les règles sont les mêmes pour tout le monde et en tant que Commune, nous avons agi de la même manière que pour tous les dossiers lorsqu’il y a une plainte des voisins signalant d’éventuelles irrégularités, explique l’échevine de l’Urbanisme, Marie-Noëlle Stassart (Ecolo). Nous avons envoyé au Bercail plusieurs courriers d’avertissement lui demandant de se mettre en ordre, et finalement une mise en demeure. Ensuite, en septembre 2019, nous avons convié la Région pour effectuer une visite des lieux en présence des gestionnaires du site et du Bercail. Le berger a clairement exposé ses intentions d’introduire une demande de permis d’urbanisme en vue de rénover et d’agrandir la bergerie. Ensuite le demandeur a déposé sa demande à la Région. C’est étonnant de voir que la Commission Royale des Monuments et Sites émet un avis favorable conforme et que l’urbanisme régional dit le contraire. Il y a clairement un manque de coordination et de communication vis-à-vis du demandeur. C’est vraiment regrettable et peu compréhensible.”

Inscrire l’agriculture urbaine comme fonction

Cependant, l’échevine a souhaité rappeler que la commune soutenait le projet d’agriculture urbaine du Chant des cailles et du Bercail. Elle plaide pour que l’agriculture urbaine soit inscrite au Pras pour qu’elle puisse bénéficier de zones dédiées à cette activité.

Quant aux riverains, ils ont déposé une plainte auprès de la Région le 11 janvier dernier afin de dénoncer l’absence de permis d’urbanisme pour la fromagerie présente sur le site. Les services du secrétaire d’Etat à l’Urbanisme, Pascal Smet (one.brussels), doivent encore examiner le dossier.

V.Lh. – Photo:Bercail 

Retrouvez l'article original sur BX1