Waremme 4300

Waremme: la Ville a trouvé un abri pour les migrants

Fermé depuis lundi en raison des mesures d’urgence misent en place pour limiter la propagation du coronavirus, le relais d’accueil des migrants à Waremme a finalement pu déménager dans d’autres locaux.

En collaboration avec le collectif de volontaires, les autorités waremmiennes ont trouvé une solution temporaire (jusqu'au 3 avril) qui permet de répondre aux différents besoins liés à la situation de crise actuelle. 

Les installations du terrain de football de la Haute Wegge à Waremme sont devenues le lieu de confinement de 18 migrants, qui autrement étaient à la rue. Dans ce contexte de crise du Covid-19, la commune, qui a notamment le devoir de faire respecter l’interdiction de rassemblement, a mis à disposition des locaux dont elle est propriétaire. La gestion et l'organisation du relais revient au collectif de volontaires. 

Le précédent relais d’accueil, situé dans les bâtiments du centre d’action Laïque, ayant dû être fermé, le collectif waremmien de volontaires qui vient en aide aux migrants bénéficient à présent d’un espace équipé. Ces personnes venues d’Ethiopie ou d’Erythrée disposent à la fois d’un hébergement, d’un endroit pour manger et d’un lieu où l’hygiène est de mise.  

Vu la situation, les migrants doivent respecter les règles comme celle interdisant la sortie du site en groupe, les mesures sont en fait identiques que celles de monsieur et madame tout le monde. Deux volontaires sont présents sur place 24h/24 pour les encadrer. Le nouveau relais d’accueil paraît être une réponse adéquate au cas des migrants dans cette crise du COVID-19.

Parallèlement à la mise en place du nouveau relais d’accueil, la ville de Waremme a demandé l’évacuation du camp de fortune des migrants, situé à côté dans l’ancien lieu d’accueil. L’espace ne répondait évidement plus aux mesures de confinement.  

Retrouvez l'article original sur RTC Télé Liège