Tournai 7500

Wallonie Picarde: c'est à Ath que les maisons sont les plus chères

Les prix sont très contrastés dans le Hainaut occidental.

Les habitations les moins chères se négocient du côté de Mouscron. Ath affiche des moyennes beaucoup plus élevées. Zoom sur les prix des maisons et des appartements.

Où peut-on encore faire "de bonnes affaires"? Trouver la maison de ses rêves à un prix plancher? La compagnie des notaires du Hainaut occidental a fait le point sur l'état de l'immobilier, en Wallonie Picarde.

Sachez tout d'abord que les maisons se vendent, en moyenne, 140 000 euros en province de Hainaut (Ndlr: nous utilisons les prix médians, sans prendre en compte des valeurs extrêmes donc). En Wallonie Picarde, il faut généralement mettre plus que cette somme pour devenir propriétaire d'une maison.

A Mouscron, vous devrez débourser près de 150 000 euros, en moyenne. Attention que les prix peuvent s'envoler, du côté de Dottignies par exemple. Là, on franchit allègrement la barre des 220 000 euros pour une 4 façades. Comines Warneton est plus abordable (et en diminution). Les maisons se sont négociées aux alentours des 135 000 euros l'an dernier.

Le marché de l'immobilier à Tournai est un peu plus cher. 157 500 euros pour une maison, dans la cité des Cinq Clochers. Là aussi, les prix peuvent varier très fort selon la commune dans laquelle "on cherche". Dans les communes de Celles, Mont de l'Enclus, les prix flirtent avec la barre des 200 000 euros. Les deux communes les plus chères ont connu une augmentation de prix de 26%. Au sud de l'arrondissement de Tournai, par contre, il est possible d'acheter pour 120 000 euros (à Peruwelz, la moins chère), 135 000 euros (Antoing) ou 140 000 à Brunehaut.

Enfin, en région athoise, il faut de plus en plus casser sa tire-lire pour devenir propriétaire. Le prix d'une maison s'approche des 180 000 euros, dans la Cité des Géants. C'est en augmentation (7%). C'est plus cher au nord, dans les communes de Frasnes-lez-Anvaing, Flobecq et surtout Ellezelles(190 000 euros). La commune de Bernissart affiche une très forte croissance (+30%) mais les prix ne dépassent pas les 150 000 euros.

Sur le marché des appartements, les tendances sont assez similaires: les plus chers se situent à Ath (160 000 euros, en baisse). Avec 10 000 euros de moins, il est possible, à en croire les statistiques, de trouver son bonheur à Mouscron ou Tournai (150 000).

Charlotte Legrand

Retrouvez l'article original sur RTBF