Vol des rapports d'autopsie: "aucune incidence" sur les enquêtes, selon le parquet fédéral

Le parquet fédéral a déclaré ce vendredi que le disque dur volé jeudi dernier ne contenait que des rapports d'autopsie écrits, mais pas de photos ou de matériel visuel.

Les dossiers concernent l'attentat terroriste du Musée Juif (mai 2014), la fusillade de Forest (mars 2016), l'attentat terroriste de la station Maelbeek (22 mars 2016), et celui de Charleroi (août 2016), ainsi que l'agression contre deux policiers à Schaerbeek (octobre 2016).

Le parquet a précisé que le dossier de l'attentat terroriste de l'aéroport de Zaventem en 2016 n'était lui pas concerné. Le disque dur dérobé dans le bâtiment Portalis contient des copies des rapports d'autopsie de 15 des 16 victimes décédées dans l'attentat de Maelbeek. "Seules les identités des victimes décédées étaient mentionnées sur le support informatique, explique le parquet. Celles des membres de leur famille ou d’autres proches n’y figuraient pas, les personnes blessées ou leurs proches ne sont pas non plus concernées."

Selon le parquet, le vol de ce disque dur n’a toutefois "aucune incidence sur les enquêtes en cours ou autres procédures qu’il traite". Les rapports avaient déjà tous été joints aux dossiers concernés.

Le parquet fédéral a précisé qu'il avait "veillé à ce que toutes les victimes concernées par ce vol en soient personnellement informées", regrettant "les difficultés et le chagrin supplémentaires" qui leur sont imposés.

RTBF

Retrouvez l'article original sur RTBF