Berchem-Sainte-Agathe 1082

Venez piloter un avion (virtuel) en plein cœur de Bruxelles

Située Avenue Louise, la compagnie AviaSim vous propose d'entrer dans le cockpit d'un avion et d'en prendre les commandes.

Bon nombre de personnes ont déjà pris l'avion. Mais combien sont allé à l'intérieur d'un cockpit ? Combien ont déjà pris les commandes d'un avion ?

C'est ce que vous propose de faire la compagnie AviaSim, qui s'est installé Avenue Louise. Ouvert depuis le 15 mai dernier, ce centre propose à tous ceux et celles qui le désirent des simulations de vol, à l'intérieur d'un cockpit. Dépourvu de toute expérience en pilotage, nous nous sommes essayé à cette expérience inédite en Belgique.

Une simulation destinée aux pilotes expérimentés comme aux débutants

Rendez-vous nous est donné un vendredi matin, au 363 de l'Avenue Louise. C'est là que nous sommes accueilli par le gérant d'AviaSim Bruxelles, dans un décor qui évoque celui d'un aéroport. L'endroit, comme on nous l'explique, accueille aussi bien des particuliers que des professionnels. De nombreux pilotes viennent ainsi se former et s'entraîner dans cette simulation qui peut reproduire des conditions de vol difficiles (météo, turbulences, etc).

Mais le centre ouvre également ses portes à ceux qui sont là avant tout pour s'amuser. Outre les teambuildings et autres activité de groupe, AviaSim accueille aussi des enterrements de vie de garçon et de jeunes filles ! Ouvert à tous les débutants, la simulation peut être essayé dès l'âge de 10 ans.

AviaSim organise également des stages pour les personnes souffrant d’aviophobie (la peur de l'avion). En quelques séances, la compagnie se propose d'aider à "rationaliser" le fait de prendre l'avion, en donnant le contrôle de l'appareil à celui ou celle qui craint. Comme on nous le rappelle, l'avion est encore le moyen de transport le plus sûr.

Pour notre part, nous aurons droit au pack découverte dans le cockpit d'un Airbus A320, seul avion disponible à Bruxelles pour le moment, avant l'installation prochaine d'un avion de chasse dans le centre.

Un décor réaliste

Nous entrons dans la salle de simulation accompagné d'un jeune pilote. Autant le dire tout de suite, sa présence est une nécessité absolue. Conduire un avion, même virtuel, ça ne s'improvise pas. Difficile en effet de croire qu'on va parvenir à décoller : un nombre affolant de boutons, de manettes et d'écrans s'étalent devant nous, chacun avec une fonction bien précise. Nous nous sentons un peu ridicule de prendre la place du commandant de bord, alors que chaque manette est encore un mystère pour nous.

Installé sur le siège, nous devons prendre une première décision: de quel aéroport allons-nous décoller ? 24 000 destinations sont disponibles, parmi lesquels une bonne dizaine sont complètement fidèles à la réalité. Sur les conseils de notre “co-pilote”, nous optons pour la Croatie, avec Dubrovnik, afin d'admirer les paysages entrevus dans la série "Game of Thrones". Nous passons donc de Bruxelles à l'aéroport croate — en images de synthèse du moins.

Si visuellement l'aéroport et ses environs ressemblent surtout à un jeu vidéo, on ne peut en revanche qu'admirer l'authenticité de la cabine de pilotage, où tout semble avoir été reproduit de manière parfaitement identique à la réalité. Pas question ici de réduire la conduite d'un avion à quelques manettes ni de décorer la cabine avec des boutons inutiles. Chaque élément du cockpit a une fonction, et chaque bouton provoque quelque chose dans l'avion.
 

Aux manettes d'un avion

Pendant 10 minutes, notre "co-pilote" nous explique le fonctionnement général de l'appareil. Il s'agit non seulement d'apprendre à piloter l'avion, mais aussi de le mettre en route. Il y a beaucoup de choses à retenir en peu de temps et certaines spécificités techniques nous ont, avouons-le, échappé. Mais qu'importe : une fois la formation terminée, l'instructeur nous suit de bout en bout dans toutes les manœuvres nécessaires pour mettre en route l'appareil. Une certaine satisfaction nous envahit lorsqu'on parvient finalement à décoller.

En l'air, nous tentons quelques manœuvres, ainsi que "le pilotage automatique". Au bout de quelques minutes, la conduite devient (relativement) facile jusqu'au moment où il est l'heure de redescendre. L'atterrissage n'est pas évident, mais nous parvenons à rejoindre la terre ferme sans trop de dégâts. Le vol s'est écoulé à toute vitesse, et on aimerait volontiers qu'il se poursuive encore un peu.

Si l'expérience est plaisante, il faudra par contre y mettre une certaine somme. Pour un pack de débutant, le coût s'élève à près de 100 €, un prix qui augmente avec le nombre de participants et la durée de vol. Les passionnés d'aviation devront donc ouvrir leur porte-monnaie s'ils veulent prendre les commandes d'un avion.

Infos pratiques

Adresse : Avenue Louise 363 1050 Bruxelles

Téléphone : 02 354 02 04

Horaire : Ouvert du mardi au samedi, de 10h à 19h

Prix : Discovery pack à partir de 99 euro

Site web : www.aviasim.com

 

 

Adrien Corbeel