Vacances en voiture : qu'est-ce qu'il ne faut pas oublier avant le grand départ?

Beaucoup de Belges souhaitent ardemment partir en vacances après le long confinement.

Puisque qu'il n'y a encore que très peu de vols et que les conditions d'accès aux destinations hors Europe sont incertaines, nombreux sont ceux qui partiront vers des pays proches et choisiront de le faire en voiture. Quels sont les points à surveiller avant le grand départ, surtout si votre voiture a très peu roulé ces derniers mois?

1. Les points à contrôler sur la voiture

  • Vérifiez le niveau d'huile : cela doit être fait lorsque le moteur est froid. Essuyez la jauge avec un chiffon ou un essuie-tout, puis plongez-là à nouveau avant de la ressortir : la trace de l'huile doit être au-dessus de la marque indiquant le minimum, sinon il faut ajouter de l'huile dans le réservoir.
  • Vérifiez le niveau de liquide de frein : s'il est trop bas, il vaut mieux faire appel à un garagiste.
  • Vérifiez le niveau de liquide de refroidissement : cela doit aussi être fait lorsque le moteur est froid. Le niveau doit être entre les marques maximum et minimum. Et il faut utiliser un liquide adapté au véhicule, pas de l'eau. C'est indispensable, surtout lorsque vous vous rendez vers des destinations ensoleillées.
  • Vérifiez le liquide de lave-glace : certains sont également anti-insectes. Mais pensez aussi à nettoyer manuellement le pare-brise lors des arrêts.
  • Vérifiez l'état des balais d'essuie-glaces. Il faut que la lamelle en caoutchouc ne soit ni décollée, ni endommagée. Si le passage des balais d'essuie-glaces laisse des traces sur le pare-brise, cela signifie qu'il est grand temps de les changer! Entre-temps, pensez à les nettoyer régulièrement avec une éponge et de l'eau savonneuse.
  • Vérifiez les feux de signalisation : feu stop, feux de croisement, grand phares, clignotants, antibrouillard. Pensez à emmener des ampoules de rechange convenant à votre voiture.
  • Vérifiez l'état de vos pneumatiques. Si le témoin d'usure apparaît à l'intérieur des rainures du pneu, il est grand temps d'en changer. La loi impose une profondeur minimum d'1,6 mm. Le pneu est le seul élément de contact entre le sol et la voiture,il ne faut pas l'oublier. Lorsque le pneu est usé, le contact avec la route est réduit et l'eau s'évacue mal. Sur un même essieu, les deux pneus doivent être identiques en marque et en dimension, doivent respecter le même indice de vitesse et de charge, et avoir la même structure (sauf pour la roue de secours).
  • Vérifiez la pression des pneus : appliquez la pression recommandée par le constructeur, généralement rappelée dans l'encadrement de la portière (ou à l'intérieur de la trappe à carburant). C'est important aussi si votre véhicule sera plus chargé que d'habitude. Des pneus sous-gonflés font augmenter la consommation de carburant (jusque 7% en plus), et le pneu s'usera plus rapidement, parfois jusqu'à l'éclatement. Le confort de conduite est diminué, l'adhérence à la route diminue, le risque de dérapage augmente lorsque les pneus sont sous-gonflés.

2. Les documents de bord

Vérifiez que vous avez vos documents de bord : certificat d'immatriculation, carte d'assurance, certificat de conformité, certificat de contrôle technique. Et un constat européen d'accident vierge, cela peut servir. Depuis la crise du coronavirus, certains pays impose des restriction à l'accès et à la circulation des vacanciers. Notre carte interactive est régulièrement mise à jour.


►►► À lire aussi : Notre carte interactive sur les conditions de voyage en Europe


Pensez à emmener avec vous un double des clés du véhicule.

Pour certains pays, il faut une vignette pour circuler sur les autoroutes (c'est le cas de la Suisse). En France et en Allemagne, il faut acquérir une éco-vignette qui permet de circuler dans le centre de certaines villes.

Le site internet de Touring livre des informations pays par pays.

3. Charger son véhicule

Lorsque vous chargerez votre voiture, pensez l'équilibre entre le côté droit et le côté gauche, en fonction du nombre de passagers. Respectez la masse maximum autorisée par le constructeur. Veillez à ne pas empêcher la vue par le rétroviseur. Les bagages les plus lourds doivent être placés le plus près possible du centre de gravité de la voiture. Placez d'abord les objets les plus encombrants, avant de remplir les interstices avec des petits sacs souples. Et évitez de placer dans le fond du coffre des objets dont vous aurez besoin au cours du trajet.

Si vous utilisez une galerie de toit ou un coffre de toit, réservez cela aux objets les plus légers, sinon cela peut déséquilibrer votre véhicule et augmenter la prise au vent. Suivant le cas, un chargement sur le toit peut faire augmenter votre consommation de carburant de 5 à 15%.

De même, si le poids du véhicule est mal réparti et que tout la masse est portée par les roues arrières, cela diminuera l'efficacité de la direction et rendra certaines manœuvres dangereuses.

Si vous utilisez une remorque ou une caravane, respectez le poids maximal de l'ensemble voiture-remorque, et le poids sur le crochet d'attelage.

A. Lechien

Retrouvez l'article original sur RTBF