Wavre 1300

Une tour-hôtel de 22 étages à Wavre, l'enquête publique commence ce lundi

C’est un projet qui risque de faire à nouveau couler beaucoup d’encre à Wavre: la construction d’une tour-hôtel à proximité de l’autoroute, sur le site de l’ancienne vinaigrerie L’Etoile.

La demande de permis a été introduite il y a quelques semaines et l’enquête publique commence ce lundi. Toute personne qui le souhaite peut donc consulter le dossier à la commune et donner son avis jusqu’au 26 février.

Le projet dont il est question est différent de celui qui avait été sèchement recalé en 2017 par le ministre wallon Carlo di Antonio. Le promoteur et l’architecte ont revu leur copie, ils ont imaginé un bâtiment moins haut (94 mètres au lieu de 120), mais un peu plus large (afin de pouvoir maintenir ce qui était prévu à l’intérieur).

Un promoteur confiant

Ainsi, la tour comptera 22 étages, 204 chambres, 15 apparts-hôtel, une piscine, une salle de sport et des espaces de conférence. Des aménagements seront aussi réalisés pour améliorer la mobilité dans le quartier. Le promoteur, Michel Dothey, est confiant.

"Bien sûr, on ne peut pas répondre à toutes les critiques, parce qu’il y a toujours des gens qui ne seront pas d’accord, explique-t-il. Mais nous avons répondu à toutes les objections qui avaient été faites, essentiellement par la Région. Nous n’avons donc plus d’inquiétude particulière. Ce projet correspond bien aux besoins actuels de la région et donc effectivement, nous sommes confiants."

Publicité maximale

Le dossier est toutefois sensible. Certains avaient reproché au collège communal, et indirectement au promoteur, une certaine opacité lorsque le premier projet avait été dévoilé il y a deux ans. Une réunion d’information publique a donc été programmée dans une semaine, le lundi 18 février à 19 heures à l’hôtel de ville.

"La commune a tenu compte de toutes les critiques, poursuit Michel Dothey. Il y a donc une publicité maximale qui est faite autour du projet. Un toutes-boîtes sera distribué, ce sera visible sur le site de la commune, il y aura un site Facebook. Tout le monde aura donc l’occasion d’être informé et de donner son point de vue sur le projet."

La décision sur l’octroi du permis reviendra au collège communal.

Hugues Van Peel

Retrouvez l'article original sur RTBF