Houyet 5560

Une rave party illégale rassemble 500 personnes à Vresse-sur-Semois

Après Houyet, c'est au tour de Vresse-sur-semois de servir de lieu de rave-party. La police a déployé les gros moyens pour mettre fin à cette fête qui a rassemblé entre 400 à 500 personnes.

La police a été alertée par des habitants de Vresse-sur-Semois aux alentours de 3 heures du matin dans la nuit de samedi. Des riverains du domaine des Dolimarts, un ancien haut lieu touristique à l'abandon depuis plusieurs années, se plaignaient d'un tintamarre inhabituel. Deux patrouilles se sont alors rendues sur place et ont constaté qu'une rave party était en cours. Entre 400 et 500 personnes étaient en train de faire la fête illégalement. La zone de police Houille-Semois a dû appeler du renfort. Au total, une trentaine de policiers ont été mobilisés pour mettre fin au rassemblement, dont des agents de Bruxelles. L'intervention s'est déroulée aux alentours de 5h30 du matin.

Le matériel découvert était assez impressionnant: il était composé d'une installation de sonorisation d'une puissance de 15.000 watts, d'un groupe électrogène et d'une camionnette pour transporter le tout. Le parquet de Namur a confirmé la saisie du matériel de sono, du groupe et de la camionnette.

Des contrôles routiers ont par ailleurs été effectués autour du site: ils se sont soldés par cinq contrôles positifs pour conduite sous influence de stupéfiants.

Il y a quelques semaines, un fête similaire s'était également tenue à Houyet. Le bourgmestre Yvan Petit avouait alors son impuissance face à ce genre de situation.

Retrouvez l'article original sur MAtélé