Namur 5000

Une nouvelle signalisation piétonne et touristique à Namur

Une nouvelle signalisation piétonne et touristique a été mise en place à Namur, ont indiqué les échevines compétentes vendredi.

Au total, ce sont 70 panneaux et 25 totems à vocation touristique et culturelle qui ont été installés.

Les 70 panneaux ont été installé dans le centre-ville. Ils indiquent les différents points d'intérêt et d'utilité publique au travers de flèches et d'une carte numérotée de la ville, tandis que les cinq quartiers sont identifiables via un code couleur. Les 25 totems didactiques ont, eux, été placés à proximité des musées, des églises ou encore de bâtiments emblématiques comme la Halle Al Chair.

L'objectif est d'abord de simplifier la mobilité. Un système de transport intelligent viendra compléter ce dispositif en septembre. "Les automobilistes seront alors guidés depuis les entrées de la ville vers les parkings disponibles dans les différents quartiers en fonction de la circulation, puis la nouvelle signalisation urbaine prendra le relais", a expliqué l'échevine de l'Urbanisme et de l'Attractivité urbaine, Stéphanie Scailquin (cdH).

Les panneaux, et en particulier les totems, visent ensuite à mieux faire découvrir le patrimoine namurois aux touristes. "Les totems ont été traduits en néerlandais et en anglais. L'ambition de Namur est en effet de s'ouvrir encore un peu plus à un public international", a précisé l'échevine du Développement touristique, Anne Barzin (MR).

Les balises ne renseignent donc pas forcément le trajet le plus court. "Nous avons voulu faire découvrir les curiosités de la ville au travers de petits détours et les tracés tiennent aussi compte de l'état des voiries ou de la densité du trafic routier", selon Mme Barzin.

Les itinéraires sont accessibles aux personnes à mobilité réduite et les inscriptions sont adaptées aux personnes présentant une déficience visuelle. En outre, le cheminement se veut continu afin que les malentendants ne doivent pas demander leur chemin.

"La signalétique sera ajustée en fonction de l'évolution du territoire", a ajouté Stéphanie Scailquin. "Le dispositif a d'ailleurs été conçu pour que toutes les informations soient facilement modifiables", a-t-elle conclu.

Le budget alloué à cette nouvelle signalétique s'élève à 240.000 euros, dont 80.000 euros subsidiés par le Commissariat général au Tourisme de la Région wallonne.

RTBF avec Agences

Retrouvez l'article original sur RTBF