Aubange 6790

Une nouvelle étape vers la réalisation de la liaison ferroviaire entre Athus et Mont-Saint-Martin

À Aubange, d'importants travaux sont prévus sur l’Avenue de l’Europe (N830).

La route sera totalement fermée du vendredi 14 août 2020 (20h) au lundi 31 août 2020 (24h). Des itinéraires de déviation seront mis en place. Un giratoire va être créé pour fluidifier et sécuriser cet axe important. 

Par ailleurs, ces travaux vont aussi permettre de poursuivre la réalisation de la nouvelle liaison ferroviaire entre Athus et Mont-Saint-Martin, juste de l’autre côté de la frontière, en France. Un chaînon manquant dans le transport de marchandises par rail.  Le terminal container d'Athus, premier "port sec " en Belgique voit transiter des milliers de containers maritimes, depuis la Mer du Nord vers la Méditerranée, grâce à la combinaison multimodale rail-route. La création d’un accès ferroviaire direct vers la France est un sacré atout.  "Athus est situé aux abords de l'un des 3 corridors européens de fret traversant la Belgique; actuellement, il existe déjà une liaison ferroviaire entre la Belgique et le Grand-Duché de Luxembourg mais pas encore de liaison directe avec la France, ce qui  rend parfois les manœuvres pour les trains marchandises assez compliquées, c’est pourquoi on crée cette liaison entre Athus et Mont-Saint-Martin", explique Marie Molens, porte-parole  d'Infrabel.

Au niveau environnemental, ce nouveau tronçon va diminuer les émissions polluantes.  L’axe existant qui traverse la Wallonie  est déjà bien emprunté par les trains marchandises : " l'an dernier, 11.500 trains de marchandises ont emprunté cet axe communément appelé " Athus-Meuse ". Ce sont ainsi quelque 13 millions de tonnes qui ont transité via le rail, soit l'équivalent d'environ 400.000 semi-remorques évités sur nos routes." Et d’ajouter  que le transport par rail consomme 6 fois moins d'énergie que le transport routier tout en émettant 9 fois moins de CO2.

Doubler la fréquentation de containers d'ici 2030

A côté de l’aspect environnemental, les enjeux économiques sont aussi importants comme le confirme  Jacques Hansel, directeur du département développement de projets à Idélux,  l'intercommunale qui gère le Terminal Container d'Athus :" sur le plan économique, il est clair que cette ouverture vers la France va permettre de dynamiser la fréquentation du hub du Terminal Container d'Athus. On espère dans les années à venir, une progression du trafic de containers sur Athus. L’un des enjeux serait de doubler pour 2030, la fréquentation actuelle en terme de containers.  On sera également attentif dans les années à venir sur les réflexions à avoir en terme de création d’un éventuel écosystème logistique. C’est donc la capacité de mettre en œuvre, en aval de ce hub ferroviaire, des activités logistiques à valeur ajoutée qui peuvent s’appuyer et s’articuler sur le Terminal container d’Athus ".

Les premiers trains devraient rouler sur cette liaison ferroviaire en juillet 2021. Montant des travaux : 20 millions d'euros. Ce projet peut voir le jour grâce à la contribution financière ou opérationnelle de plusieurs partenaires : l'Europe, l'Etat Fédéral, la Wallonie, Infrabel, IDELUX et la SNCF Réseau.

Anne Lemaire

Retrouvez l'article original sur RTBF