Charleroi 6000

"Une façon d'être soie", quand le costume traverse les époques

Costumière spécialisée dans les tenues historiques, Alexandra Walravens prête ses talents au théâtre, au cinéma et aux robes de mariées.

C'est sur les planches qu'Alexandra Walravens s'est prise de passion pour la couture. Alors qu'elle étudie le théâtre, elle devient fascinée par les costumes. Les cheminements de la vie et les rencontres faisant, elle saute le pas en 2011 et crée "Une façon d'être soie", son propre atelier dans lequel elle conçoit des costumes en tout genre.

Sa spécialité ? Les costumes historiques. Puisant dans les siècles derniers pour son inspiration, elle réalise des habits à la manière du XIVè siècle, de l'époque victorienne, et bien d'autres périodes, souvent pour des mariages. Une de ses dernières créations : une robe de mariée pour une cérémonie sur le thème médiéval.

Ces robes font partie de ses commandes les plus fréquentes, de la part d'une clientèle qui affectionne l'originalité des ses créations. "Quand on vient chez moi, c'est pour mon univers, pour apprécier le travail d'un artisan local, et avoir quelque chose d'unique."

Un travail soigné

Soucieuse de répondre à leurs désirs, elle prend toujours le temps de faire les choses dans les règles de l'art. Avec toutes les finitions, la création d'une robe de marié peut prendre jusqu'à 6 mois, du premier dessin jusqu'à la dernière retouche. Le rythme de travail n'est cependant pas toujours le même : on n'a pas le même budget pour un petit court-métrage que pour un mariage en grandes pompes.

Cette passionnée de spectacles prête en effet ses talents au théâtre, mais aussi au cinéma. Cette année, son nom était générique de "Qui Vive", un court-métrage prenant place durant la première guerre mondiale, dont elle a réalisé les costumes.

Mais cette artisan du village de Luttre, à quelques kilomètres de Charleroi, n'envisage pas forcément de tenter sa chance avec de grandes productions cinématographiques. Elle nous avoue apprécier l'équilibre que lui offre son métier : son travail avec les metteurs en scènes nourrit les créations qu'elle propose aux particuliers, et inversement.

À la journée de l'Artisan

À l'occasion de la Journée de l'Artisan, Alexandra Walravens ouvrira les portes de son atelier, où les curieux pourront l'observer alors qu'elle crée une robe de mariée historique.

Plus d'informations