Namur 5000

"Un soulagement" : le tatouage 3D pour reconstruire le téton après un cancer du sein

Avec une technique unique en Belgique, Florence Gillain, 28 ans, vient en aide aux femmes qui ont subi une mastectomie.

On le sait, le traitement du cancer du sein peut avoir des effets dévastateurs. La mastectomie par exemple, une opération chirurgicale qui consiste à enlever une partie du sein touché par la maladie laisse souvent des séquelles à la fois physiques, mais aussi psychologiques. Entre la pression sociale, le regard des autres et le sien, le sentiment d'être “abîmée” et de “manquer” une partie de soi est fréquent chez les femmes qui ont subi cette opération.

C'est afin de leur venir en aide que Florence Gillain, 28 ans, propose une technique qu'elle est actuellement la seule à pratiquer en Belgique : le tatouage 3D de tétons. Dans ses cabinets Dermo Repair (l'un est à Uccle l'autre à Namur), elle redessine cette partie de l'anatomie, de la manière la plus réaliste possible. Il lui faut 3 séances pour arriver à ses fins.

La première consiste simplement à discuter avec la femme qui désire faire appel à ses services. "On travaille au niveau psychologique", nous explique-t-elle. "J'essaie de comprendre l'autre". Accordant beaucoup d'attention à l'écoute de la cliente, elle établit avec elle ce à quoi le téton pourrait ressembler : la couleur, la texture, la forme, etc. L'objectif est de parvenir à un résultat qui soit le plus “vrai possible”. Lors d'une deuxième séance, l'acte de tatouage en lui-même est réalisé — environ une demi-heure pour un sein. L'intervention demande un grand soin, les tissus ayant souvent été endommagés. Afin d'apporter quelques retouches, notamment au niveau des couleurs qui peuvent s'estomper avec la cicatrisation, une troisième séance est programmée.

“C'est une sensation incroyable”

Voilà maintenant plusieurs mois que Florence pratique cette intervention, et les retours de ses clientes sont, d'après elle, extrêmement positifs “Elles se retrouvent vraiment, c'est un soulagement pour elles.”. Visiblement impliquée dans son métier, elle nous avoue être souvent émue par les réactions des femmes qui sont passées par son cabinet :“C'est une sensation incroyable pour moi comme pour elle”.

Malgré cet enthousiasme, la reconstruction du téton par tatouage n'est pas encore très connue dans le corps médical. "Mes clientes me disent souvent que si elles avaient su que ça existait plus tôt, elles l'auraient fait plus tôt". L’intervention, qui coûte 400 euros pour un sein et 700 euros pour deux seins, n'est d'ailleurs pas encore remboursée par la mutuelle. Mais c'est une situation qu'elle se bat pour changer.

 

Plus d'informations sur www.dermorepair.be ou sur la page facebook de Dermo Repair