Namur 5000

Un repreneur franco-allemand pour le club de l'UR Namur: info ou rumeur ?

Le club de football de l'UR Namur peut-il être sauvé ? Endetté jusqu'au cou et menacé par la radiation, l'UR Namur serait dans le viseur d'un repreneur étranger. Pas des Coréens comme à Tubize, mais un repreneur franco-allemand qui serait visiblement prêt à sauver le matricule 156.

Des simples rumeurs ou est-ce qu'il y a du concret?

Le concret, c'est que ce potentiel repreneur franco-allemand a mandaté deux personnes. Elles existent. Elles étaient même présentes cette semaine à Namur : une grosse voiture immatriculée en Allemagne était d'ailleurs garée jeudi soir près du terrain namurois.

Que font ces deux personnes envoyées par le repreneur franco-allemand ? Elles ont bien sûr épluché les comptes de l'UR Namur. La dette estimée à plus de 100.000 euros ne les a visiblement pas rebutées. Car le potentiel repreneur a désormais décidé de passer à une deuxième phase : rencontrer les différents acteurs de l'UR Namur.

Qui ? Lucien Roméo, le principal argentier du club. Mais aussi, les joueurs de l'équipe première, les entraineurs, et même les supporters.

Que ressort-il de ces entretiens ?

Difficile de le savoir tant ça manque de concret… Les repreneurs écoutent les différents acteurs de l'UR Namur. Ils veulent connaitre leurs envies. A l'entraineur, on a carrément demandé ce qu'il souhaitait comme transfert en janvier. Aux supporters, on a affirmé que l'identité du club serait préservée.

Mais avec tout ça, on ne connait toujours pas l'identité de ce repreneur ni ce qu'il est prêt à mettre sur la table.

A prendre avec des pincettes ?

Avec l'UR Namur, on a pris l'habitude de vouloir "le voir pour y croire". Matchs truqués, faillites, mensonges... Ces dix dernières années ont été assez difficiles. Et puis, on n'est pas non plus à l'abri d'un changement d'avis de la part de ce potentiel repreneur.

Arnaud Montero

Retrouvez l'article original sur RTBF