Un nouveau spécimen de dinosaure retrouvé en Australie

C’est en 2017 que l’histoire commence.

Un homme découvre des os dans sa propriété, à l’ouest de l’Etat du Queensland, en Australie. Une zone connue car elle recèle de nombreux fossiles. Quelques années plus tard, l’espèce est identifiée. L’animal fait partie de la famille des théropodes, ces dinosaures bipèdes et carnivores, comme le Tyrannosaurus rex et le Vélociraptor. "C’est seulement le troisième squelette de théropode retrouvé en Australie donc c’est très important", a confié le Dr Matt White, chercheur principal à l’Université de Nouvelle-Angleterre. Mais cette fois, il s’agit du plus grand théropode retrouvé sur le continent australien.

Les fouilles ont permis de retrouver plus de 200 fragments d’os et les équipes ont identifié deux vertèbres partielles et trois os des mains et des pieds. Les os récoltés ressemblent à l’Australovenator wintonesis, une espèce retrouvée en 2006 à moins de deux kilomètres des nouvelles découvertes, mais il pourrait s’agir d’une nouvelle espèce. L’animal faisait deux mètres de haut et entre cinq et sept mètres de long, très proche du Vélociraptor. Le spécimen aurait vécu il y a 95 millions d’années.

Les paléontologues ont également retrouvé des griffes, probablement utilisées pour saisir et tuer leurs proies. "Nous avons trouvé ses dents parmi les squelettes d’un dinosaure sauropode (ndlr, herbivore et quadrupède), poursuit le chercheur australien, ce dont il se serait nourri."

D’après le Dr White, le dinosaure était probablement plus petit que le T-Rex, mais plus "agile" et "vicieux". Un dinosaure qu’aucun autre animal n’aurait souhaité rencontrer d’après le spécialiste. "Si vous êtes un pauvre dinosaure au mauvais endroit et au mauvais moment, vous auriez deux énormes crochets à viande dans votre corps et ils vous arracheraient des morceaux de corps avec leurs dents pointues", conclut-il. 

C. Dath

Retrouvez l'article original sur RTBF