Un nouveau prédateur se rapproche de la Belgique : le chacal doré

Il ressemble à la fois au loup et au renard : le chacal doré, un animal méconnu qui se propage pourtant en Europe de l’ouest ces dernières années.

On recense actuellement 120.000 chacals dorés en Europe. Il y en a en France, en Suisse, aux Pays-Bas et en Allemagne. Et la Belgique pourrait être sa prochaine destination…

Inoffensif pour l’Homme, le chacal doré se nourrit essentiellement de carcasses. Il joue un rôle d’éboueur dans l’écosystème. C’est aussi un prédateur qui colonise naturellement nos pays, "et ça c’est très rare", précise Antony Kohler, spécialiste dans la préservation des grands prédateurs. "A l’origine, le chacal doré vient des Balkans. A partir des années 70, il a été protégé et donc il s’est propagé. Depuis les années 2000, il a une grande vague d’expansion vers nous. Il arrive très vite, et naturellement. A l’inverse du raton laveur, qui est un animal exotique importé. Ici, il arrive naturellement car il profite du vide laissé par le loup."

Un bon signe pour la biodiversité européenne aussi, car "l’arrivée du chacal doré, tout comme le retour du loup, marque un retour des grands prédateurs carnivores en Europe. C’est aussi le cas avec le lynx boréal ou l’ours brun : on a compris que ces animaux, il faut arrêter de les éradiquer pour pouvoir les léguer aux générations futures", conclut le spécialiste.

 

 

JP

Retrouvez l'article original sur RTBF