Un Jour dans l'Info: la catastrophe oubliée du terril d'Aberfan

En 1966, une catastrophe a décimé presque tous les enfants d'un village du Pays de Galles.

Le pan d'un terril s'est littéralement effondré sur une école. La série britannique "The Crown" est revenue sur ce drame, dans un de ses derniers épisodes. La catastrophe d'Aberfan est un des premiers événement du genre suivi heure par heure à la télévision. Il en existe des traces dans les archives de la RTBF.  Voici le récit des quelques heures où la vie d’un village, de centaines de familles a basculé dans l’horreur. 

21 octobre 1966. Il n’est pas encore 9 du matin, à Aberfan, village minier niché dans une petite vallée industrielle du Pays de Galles. Un brouillard froid et épais colle aux façades des maisons, rangées les unes contre les autres. Sac au dos, les enfants s’extraient des foyers surchauffés par les poêles à charbon. Sur les pas de portes, les mères font des signes de la main. Pour 9 heures, les 250 écoliers d’Aberfan et des villages avoisinants sont arrivés à l’école. Derrière les briques rouges de l’immeuble victorien de la Pantglas Junior School, les enfants sont excités. A midi, ils seront en vacances pour une semaine. Chaque matin, dans la cour ils entonnent la même chanson : “All Things Bright and Beautiful”. Mais ce matin-là, l’instituteur a décidé de retarder leur chant matinal. Ils chanteraient plutôt à midi, au moment où il leur souhaiterait de bien profiter de leurs vacances. 

Comme si la nature avait réalisé qu'il y avait eu une énorme erreur

A quelques kilomètres de là, Ernest Brown et son frère sont sur le terril numéro 7, qui surplombe la vallée. Casquettes vissées sur le crâne, visages maculé de suie, les frères Brown comptent parmi les 800 habitants de la localité qui travaillent au charbonnage. L’industrie de la mine décline depuis 30 ans, mais le charbon est encore le cœur de la communauté. Et pendant que les frères Brown font tourner l’industrie, le fils d’Ernest est à l’école.

A 9h20. Ils sont tirés de leur travail par un énorme bruit. "J’étais là, au sommet, raconte un des deux frères. Je suis monté sur la grue. Puis, elle a commencé à bouger. Et tout à coup, il y avait comme un énorme rouleau qui s’est élevé, comme une vague.". Jamais le terril n'avait glissé si rapidement. Mais avec le brouillard de ce matin-là, impossible de voir ce qu'il se passe dans la vallée. A Aberfan, c’est le silence. “Comme si la nature avait réalisé qu’il y avait eu une énorme erreur. Et qu’elle était restée sans voix”, dira plus tard un des professeurs de l’école qui a survécu.

Il y avait déjà des inquiétudes sur le terril

Dans la poussière et le brouillard, Ernest Brown et son frère dévalent vers le village. Et ceux qu’ils croisent les alertent. Ernest Brown raconte : "Un homme est arrivé vers et il m’a dit : “Est-ce que vous avez un jeune garçon, à l’école ? J’ai dit oui. Il m’a dit : Vous feriez mieux de descendre rapidement et voir ce que vous pouvez faire. Parce qu’il y a des enfants sous le terril. Il a glissé et envahi l’école. Alors je suis descendu à toute vitesse."Quand les frères Brown arrivent en bas, le spectacle à peine descriptible. Des hommes, des femmes retournent la terre noire dans l'urgence. Parfois à mains nues. 

Il y avait des inquiétudes particulières quant au terril numéro 7, élevé à partir de 1958 jusqu’à 34 m de haut et Posé sur une terre sableuse traversée de ruisseaux et de sources. Trois ans plus tôt, la terre avait déjà glissé, ouvrant un large cratère au sommet. Mais la menace était tacite : faire un scandale, c’était risquer la fermeture de la mine. Alors certains alertaient sur le danger, mais la plupart tenaient leur langue, rappelant le souvenir douloureux des longues années de misère et de chômage dans la vallée d’Aberfan.

Un village décimé

A Aberfan, les heures passent. L’horreur pas. Il y a tout de même des miracles : Ernest Brown a retrouvé son petit garçon sain et sauf. Mais dans ce combat contre le temps, la terre, la poussière et le charbon, mené des centaines d’hommes et de femmes : 28 enfants ont été sauvés, 116 ont perdu la vie. Le 27 octobre, les victimes ont été enterrées dans le cimetière du village, à flanc de colline. Les cercueils ont été alignés dans une grande fosse. Et dans la pente, une énorme croix formée des bouquets de fleurs envoyées du monde entier semblait se dresser vers le ciel.

La reine Elizabeth n’est pas venue à l’enterrement.Une absence remarquée, polémique. Sous la pression, notamment de son gouvernement travailliste, elle se résoudra finalement à faire le déplacement seulement 8 jours après. A Aberfan, il y a eu les morts. La douleur. Et puis ceux qui ont dû se reconstruire. Aujourd’hui, dans la pente du cimetière, des arches blanches surplombent village. De partout dans la vallée, on peut voir le souvenir des enfants perdus d’Aberfan.

 

Retrouvez tous les épisodes d’Un Jour dans l’Info ci-dessous :

Épisode 1 : La création du PTB

Épisode 2 : Valentina Terechkova, première femme dans l’espace

Épisode 3 : Le goal de David Platt

Épisode 4 : L’assassinat du commandant Ahmed Chah Massoud

Épisode 5 : 1975, la défaite d’Eddy Merckx

Épisode 6 : Marvin Gaye à Ostende

Épisode 7 : Le débarquement de Strépy-Thieu

Épisode 8 : L’affaire Monica Lewinsky

Épisode 9 : La disparition de Guy Spitaels

Épisode 10 : La catastrophe de Tchernobyl

Épisode 11 : La disparition d’Anthony De Clerck

Épisode 12 : L’affaire Willy Peers

Épisode 13 : L’assassinat de Naim Khader

Épisode 14 : "Marina" de Rocco Granata

Épisode 15 : L’affaire Lizin

Épisode 16 : L’accord de Schengen

Épisode 17 : La bataille de Seattle

Épisode 18 : La crise de la grippe H1N1

Épisode 19 : Petits meurtres au MR

Épisode 20 : Yaguine et Fodé

Épisode 21 : La fermeture d’Athus

Épisode 22 : Le détournement d’un Boeing de la Sabena

Épisode 23 : Les ouvrières de Salik

Épisode 24 : Surya Bonaly et le salto de Nagano

Épisode 25 : La bataille de l’Eau Noire en 1978

Épisode 26 : catastrophe du Herald of Free Enterprise

Épisode 27 : On a tiré dans les fourons

Épisode 28 : la mort de Frank Vandenbroucke

Épisode 29 : la trahison d’Ecolo

Épisode 30 : Une soirée électorale… mouvementée

Épisode 31 : Serge Reding : quand l’homme le plus fort du monde était belge

Épisode 32 : 1996, la plus longue grève de l’enseignement francophone

Épisode 33 : L’organisation du Grand Prix de Francorchamps

Épisode 34 : 1997, la rétrocession de Hong Kong

Épisode 35 : 1975, le Royaume-Uni restera dans l’Union européenne

Épisode 36 : 1984, le naufrage du Mont-Louis

Épisode 37 : 1988, la bataille de Mons

Épisode 38 : 1989, la chute de Ceaucescu

Épisode 39 : 2000, l’extrême droite au pouvoir en Autriche

Épisode 40: 2015, la chute due Steve Stevaert

Épisode  41: 1989, faillite de la ville de Liège

Hélène Maquet & Bertrand Henne

Retrouvez l'article original sur RTBF