Clavier 4560

Un distributeur automatique multiproduits de terroir dans une ferme de Terwagne

De nombreuses fermes proposent maintenant la possibilité d’acheter leur production dans un distributeur automatique.

Mais la démarche des propriétaires de la ferme Verhulst, à Terwagne, dans la commune condruzienne de Clavier, va plus loin. Ils ont installé un double distributeur qui propose la production de pomme de terre de la ferme, mais aussi une bonne trentaine d’autres produits issus de producteurs voisins.

Sur le parking de la ferme, sous abri, deux distributeurs. Ils proposent les pommes de terre mais aussi des fruits, des jus, de la bière, du chocolat, des œufs, des produits laitiers ou de viande. Trente-cinq articles au total qui témoignent aussi d’une volonté de solidarité : " On s’était dit à la base qu’on allait faire un distributeur pour les moments où on doit s’absenter deux heures, pour que les gens puissent se servir eux-mêmes. Comme on avait aussi beaucoup de consommateurs qui nous demandaient si on n’avait pas d’autres produits que nos pommes de terre, on s’est dit qu’on allait mettre dans la foulée un deuxième distributeur pour pouvoir vendre des produits locaux. Les autres producteurs n’ont pas toujours la possibilité de commercialiser chez eux donc en faisant ça, on permet aussi à des petits producteurs d’élargir leur rayon de ventes et de pouvoir se faire connaître un peu plus loin de chez eux. On est quand même surpris qu’il y ait pas mal de personnes qu’on ne connaît pas dans notre clientèle pommes de terre qui viennent découvrir le distributeur et qui sont contents ", s’enthousiasme Jean-Paul Verhulst, propriétaire de la ferme.

Une diversité appréciée des clients, à l’exemple de Marie-Claire : " J’ai pris un pot de miel du village. C’est plus facile de venir au distributeur car on vient quand on veut et c’est bien parce qu’il y a beaucoup de petits produits. On ne doit pas entrer dans un grand magasin quand on a besoin de quelques pots de yoghourt, d’un pot de miel ou d’un pot de choco, donc c’est vraiment pratique ", affirme-t-elle.

Une manière de vente directe où finalement, tout le monde est gagnant.

Olivier Thunus

Retrouvez l'article original sur RTBF