Ville de Bruxelles 1000

Un artiste performe dans la rue Neuve et reçoit un pv Covid

Rue Neuve. Vendredi 15 mai. Quentin performe une marche lente pour dénoncer l’inaction du monde politique pour la culture. Après quelques minutes, il est interrompu par les forces de l’ordre et écope d’un PV Covid.

Si vous vous êtes promenés ce vendredi 15 mai après-midi du côté de la rue Neuve, vous avez pu assister à la performance artistique de Quentin Chaveriat. Torse et pieds nus, le slogan " No Culture no Future " inscrit en rouge sur son corps, l’artiste s’est déplacé au ralenti dans l’artère commerçante pour dénoncer l’inaction du gouvernement fédéral face aux revendications du milieu culturel.

Cette sensibilisation sur la précarité des artistes ne se faisait pas à n’importe quel prix, et encore moins au détriment de la sécurité du grand public selon l’artiste. Quentin portait ainsi un masque, se déplaçait seul dans le sens de sécurité préconisé au début de la rue commerçante, et veillait à respecter les distances de sécurité. " Je ne cherchais pas à remettre en question les normes d’hygiène, je ne suis pas épidémiologiste. Je ne voulais mettre personne en danger! Puis ça aurait desservi mon propos " explique ainsi le comédien et performeur.

Une atteinte à la pudeur ?

Pourtant, il a été interrompu par les forces de police après dix minutes sous le motif d’attentat à la pudeur. " C’est la première fois que ça m’arrive. Le plus drôle ce qu’on m’arrête la fois où je suis le plus habillé. Dernièrement, au Musée des Beaux-Arts, ma performance n’a suscité aucune remarque. Les spectateurs comprenaient le message, la symbolique, l’expression transmise par la peau. Or ici, les policiers ont jugé ma tenue indécente! " explique le performeur. À Bruxelles, on ne retrouve pas d’interdiction d’être torse nu à proprement parler, mais le policier peut constater une infraction à l’article 385 du Code pénal relatif à un outrage aux bonnes mœurs.

Finalement, les forces de police ont laissés partir Quentin et ses complices en leur annonçant un PV Covid " sans être capables de nous donner des informations supplémentaires. En réalité, pendant l’interpellation, les motifs paraissaient très flous comme s’ils ne savaient pas vraiment comment justifier leur intervention. " Pour Quentin, pas de doute : la véritable raison doit se trouver dans le côté revendicateur de sa démarche. " Pour le moment, on ne veut pas que l’espace public soit utilisé comme un endroit de revendications. " Quant à la police, elle n’a pas souhaité réagir avant ce lundi.

‘No Culture, No Future’

La conférence de presse de Sophie Wilmès du 14 mai n’a pas rassuré le secteur culturel. Si les musées et certains bâtiments historiques peuvent ouvrir leurs portes à partir de ce 18 mai sous certaines conditions, le reste de l’activité culturelle dépend encore d’un rapport soumis au groupe d’experts. Quant aux mesures d’aide annoncées, elles sont encore jugées insuffisantes par le secteur.

Le mouvement " No Culture, No Future " s’est alors formé pour exprimer l’incompréhension et la révolte du milieu artistique face aux décisions du monde politique. Quentin a ainsi souhaité apporter sa pierre à l’édifice par sa performance " déconfinée " pour sensibiliser le grand public sur la fragilité des artistes. " En particulier pour des jeunes artistes qui ne bénéficient ni d’un statut d’artiste, ni d’une allocation de chômage temporaire. " ajoute Quentin.

Par ailleurs, le choix de la rue Neuve — haut lieu commercial de la capitale — n’est pas anodin. " La rue Neuve est un symbole du consumérisme! On n’y trouve pas des petits magasins artisanaux, mais bien des grosses enseignes mondialisées qui attirent les foules comme ce vendredi. Dans le plan de déconfinement, on relance surtout un système économique sans se soucier des systèmes culturels qui sont — à mes yeux — bien plus importants pour la cohésion sociale! " Sur le site internet du mouvement, vous pouvez retrouver une liste de mesures d’urgences et de relance établies par les fédérations professionnelles du secteur culturel.

 

Maxime Maillet