Dinant 5500

Tous les hôpitaux namurois bientôt rassemblés dans un seul réseau

Les trois groupes d'hôpitaux namurois (CHU UCL Namur, CHR Sambre et Meuse et Saint-Luc Bouge) annoncent aujourd'hui leurs "fiancailles".

Ils publient, en tout cas, en commun une lettre d'intention de création d'un réseau hospitalier namurois. Cela signifie qu'ils vont former ensemble une asbl qui chapeautera tous les hôpitaux namurois : Bouge (Saint-Luc), Dinant (CHU UCL Namur) Namur (CHR et Sainte-Elisabeth), Sambreville (CHR) et Yvoir (CHU UCL Namur).

Cette asbl ne remplacera pas les structures actuelles pilotant les différents hôpitaux, mais assurera une programmation médicale globale : comment à l'avenir mieux répartir les offres de soins hospitaliers dans le bassin namurois, comment éviter les doublons, où conserver des services d'urgence ? Etc.

Les hôpitaux namurois sont poussés dans le dos pour former ce réseau par une loi adoptée par le gouvernement fédéral, qui conditionne les subsides aux hôpitaux à ces regroupements en réseau à partir du 1er janvier prochain. C'est donc un peu le couteau sous la gorge que ce réseau namurois se constitue, quelques mois après l'annonce de l'échec des négociations pour la fusion entre le CHR et les cliniques Saint-Luc de Bouge, et dans un contexte où les fusions opérées ces dernières années dans le secteur privé (CHU Godinne - Dinant - Sainte-Elisabeth) connaissent de grosses difficultés de mise en oeuvre.

Un accord politique

La lettre d'intention publiée ce vendredi indique clairement que les différentes forces politiques namuroises se sont accordées sur cet objectif. Le H8, comme on dit dans les coulisses, a donné son feu vert : Maxime Prévot et Geneviève Lazaron pour le CDH, Georges Gilkinet et Philippe Noël pour Ecolo, David Clarinval et Luc Gennart pour le MR, Jean-Charles Luperto et Philippe Mahoux pour le PS. Mais le plus difficile reste à faire : répartir le pouvoir au sein de l'asbl qui chapeautera l'ensemble des hôpitaux namurois.

Le nouvel ensemble hospitalier comptera près de 2000 lits, 8500 employés, 83.000 admissions par an, 42.000 hospitalisations de jour et près d'un million de consultations médicales.

 

François Louis

Retrouvez l'article original sur RTBF