Charleroi 6000

Sur les traces du conflit 14-18 à Couillet

Dans le cadre des Commémorations du Centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, Vivre ici et le site 14-18 RTBF, vous proposent une découverte des différentes localités belges où les traces de la Grande Guerre sont encore visibles. Notre guide, Isabelle Masson Loodts vous invite en vidéo à partir sur les traces du monument Den Kameraden, à Couillet.

Les ruines de ce monument allemand se situent juste après la limite communale avec Châtelet/Bouffioulx, sur la commune de Couillet. Le terrain est privé et est occupé par le Carolo Airsoft Team.

Un monument embarassant

Cette énorme colonne de pierre devait commémorer le passage de la Sambre par les Allemands le 22 août 1914. Elle avait été édifiée sur le haut du sentier du Culpèlet, face à la gare de Couillet-Montignies. Le monument "Den Kameraden", inauguré en 1915, a été dynamité après la guerre.

Dans le "Journal de Charleroi" du 12 novembre 1920, on peut lire que "le monument boche est enfin démoli". Des inconnus avaient tenté déjà de détruire le monument quelques semaines auparavant, mais n'y étaient pas vraiment parvenus. Le Conseil Communal de Couillet avait alors décidé de terminer ce travail de démolition pour éviter qu'un accident n'ait finalement lieu, et c'est le bourgmestre Deschamps lui-même qui présida, avec M. Bouriez, directeur des usines Solvay toutes proches, au dynamitage qui eut lieu, très symboliquement, le 11 novembre 1920 à 11 heures. "(...) par l'explosion d'une charge de 10 kilos de dynamite, les derniers vestiges de la hideuse colonne élevée par les soudards de Guillaume, s'écroulaient dans un violent fracas."

Dans un autre article du "Journal de Charleroi" daté du 13 novembre 1920, on comprend que cette destruction fut saluée bien au-delà des frontières belges. Les télégrammes de félicitations reçus à la suite de l'événement et affichés à la Maison communale sont signés par Wilson, Lloyd George, Lénine, Joffre, Pétain, ou encore le pape Benoît XV.

Présent dans l'oeuvre de Magritte

C'est l'historienne de l'art Liliane Sabatini, conservateur honoraire du Musée de la Vie Wallonne, qui a décelé des représentations du monument "Den Kameraden" dans plusieurs œuvres du peintre René Magritte.

Le monument a marqué les esprits. René Magritte l’aperçoit à chaque fois qu’il se rend de Châtelet à Charleroi. Il pouvait l'apercevoir depuis la route, ou la voie de chemin de fer, comme les habitants de la région.

Ce monument apparaît dans les tableaux suivants de René Magritte : L’homme célèbre (1926, h/t, 65 x 81 cm, Collection privée), L’empire des lumières (II) (1950, h/t, 80 x 100 cm, New York, Museum of Modern Art), L’empire des lumières (1953, h/t, 46 x 38 cm, Localisation inconnue) et L’empire des lumières (1952, gouache sur papier, 13 x 18 cm, Munich, Collection privée).

Suivez les traces du conflit, avec Isabelle Masson Loodts dans cette vidéo:

Traces et empreintes à Couillet

Juliette Patriarche