Namur 5000

Sécurité routière, alcool: les Wallos vont sensibiliser pour "redonner du sens à la fête"

Les fêtes de Wallonie, c’est l’occasion de profiter des concerts, de (re)découvrir le folklore namurois… mais aussi de faire la fête ! Et pour les plus jeunes, cela comporte de nombreux risques.

C’est pour les sensibiliser à ces dangers que la Province de Namur, le gouverneur et le Comité central de Wallonie ont lancé, il y a trois ans, la campagne "Label Fête".

"Label Fête, le mot le dit bien, c’est un label, pour que la fête soit belle. C’est une sorte de gage de qualité. Pour donner aussi du sens à la fête", explique la députée provinciale Geneviève Lazaron.

Selon elle, toute cette campagne est née d’un constat partagé : "Les fêtes de Wallonie ce n’est pas que des beuveries, c’est la tradition, le folklore. Mais il y a aussi l’amusement et toute fête n’est pas sans risque."

Les "risques" de la fête expliqués aussi aux plus jeunes

Cette année, l’opération prend de l’ampleur. 678 élèves namurois participeront à cette action, étalée sur trois demi-journées.

Les élèves sont répartis en deux groupes. Les élèves de 5ème secondaire sont sensibilisés aux dangers de l’alcool et de la drogue, aux risques liés aux rapports sexuels, mais aussi aux nuisances sonores.

Quant aux élèves de 6ème et 7ème secondaire, on attire leur attention sur la sécurité routière. Lunettes de simulation d’alcool, témoignage de parents d’enfants victimes de la route, simulateur de conduite, voiture tonneau… Les jeunes découvrent les risques tout en étant mis à contribution. Et certains, comme Margaux, prennent conscience de la dangerosité de leurs comportements : "Moi, d’habitude, je ne mets jamais ma ceinture. Là, je me dis que je vais sûrement la mettre. Et ne plus rentrer dans les voitures de mes amis qui ont bu. Parce que les accidents, je crois que c’est vite arrivé. Et si ça se fait comme ça, vaut mieux ne pas être dedans."

Elise Graff

Retrouvez l'article original sur RTBF