Charleroi 6000

Second souffle pour le site du Martinet à Monceau-sur-Sambre

Depuis la fin des années 70, la nature a repris ses droits sur l’ancien site minier du Martinet à Monceau-sur-Sambre.

Depuis la fin des années 70, la nature a repris ses droits sur l’ancien site minier du Martinet à Monceau-sur-Sambre. La superficie de 53 hectares est inexploitée et l’idée est d’utiliser une partie pour en faire de la production de bioénergie, une énergie produite à partir des ressources renouvelables biologiques. 

« La mise à disposition de ce terrain par la ville de Charleroi dure sur près de 20 ans », explique la chargée de projet de production en biomasse, Aricia Evrard. « C’est en cohérence avec la croissance des végétaux. Les récoltes vont servir à alimenter des chaudières biomasses ».

L’équivalent de 40.000 litres de mazout

Le chauffage urbain par la combustion du bois a des avantages écologique mais aussi économiques. 

« Si on part d’un projet qui a une visée énergétique, on peut s’attendre à produire par hectare un minimum de 5.000 litres de mazout. On pourrait produire l’équivalent de 40.000 litres de mazout annuellement », avance le chargé de projet de production en biomasse, Lucas Gossiaux. 

Huit hectares sont donc mis à disposition pour faire cohabiter paysages productifs et biodiversité. L’appel à projet est donc lancé et les investisseurs ont jusqu’au 18 novembre pour déposer un dossier afin de donner un second souffle à ce site chargé d’histoire. 

Retrouvez l'article original sur Télésambre