Saturation des soins intensifs: une province flamande dépasse désormais aussi les 50% de lits occupés par des patients Covid

Avec 460 lits occupés actuellement dans les services de soins intensifs, la situation sanitaire liée au coronavirus est désormais plus grave en Wallonie que lors de la première vague, où le pic avait été atteint le 9 avril avec 405 lits.

Cette situation plus que préoccupante est visible dans toutes les provinces, mais particulièrement à Liège, avec plus de 75% de tous les lits disponibles en soins intensifs déjà occupés aujourd’hui par des patients Covid. La solidarité se met en place pour des transferts vers les autres provinces, mais ces transferts, qui s'opèrent parfois sans même l'accord de la famille, ne sont pas toujours faciles à accepter de leur part.

Mais la situation est particulièrement préoccupante en Hainaut également où on est passé en quelques jours de 45% à 70% des lits occupés, avec 182 patients Covid sur 259 places disponibles.

Quant à la Flandre, sa situation paraissait un peu meilleure jusqu'il y a une semaine, mais sa situation est en train de se dégrader rapidement. Le nombre de patients en soins intensifs vient d'ailleurs de dépasser le total wallon (470 en Flandre, 460 en Wallonie), mais avec un plus grand nombre de lits disponibles évidemment.

La situation devient très difficile dans certaines provinces, comme la Flandre orientale, où plus de 50% des lits sont désormais occupés par des patients Covid (135 sur 265 lits disponibles). Dans les autres provinces, le taux de saturation des soins intensifs va de 37% en Brabant flamand à 45% en Flandre occidentale.

X.L.

Retrouvez l'article original sur RTBF