Ils inventent la pâtisserie locale et bio pour chiens

Faire attention à son alimentation, manger local, consommer moins de sucre et de graisses, c’est tendance et c’est bon pour notre santé.

Et il n’y a aucune raison pour qu’il en soit autrement pour nos compagnons à quatre pattes, c’est en tout cas l’avis de Laura et Anthony Perez. Le couple vient de lancer "La patte’isserie", une boutique en ligne de pâtisseries artisanales pour chiens.

Cookie dinde courgette, biscuit lapin poire

Quand ils ont adopté Poppy, leur berger malinois, Laura et Anthony se sont vite rendu compte que les friandises industrielles données pour le récompenser au dressage par exemple, ce n’était pas très équilibré : "c’est bourré d’additifs, de produits chimiques", explique Anthony. Ils ont alors réfléchi pour proposer autre chose à leur chien. Ils ont pris l’avis de spécialistes puis ils ont élaboré des recettes : "tout part d’un produit. Ça peut être une proposition d’un de nos fournisseurs de viande, ça peut être également un légume saisonnier comme le potiron actuellement pour Halloween. A partir de là, on applique les recettes". Les produits utilisés sont généralement bios et de production localeL’assortiment propose des cookies aux goûts variés, des biscuits, des purs autrement dit de la viande séchée déshydratée et aromatisée et des pépites qui ressemblent à s’y méprendre aux pépites de chocolat mais c’est du foie et de la caroube.

Le jeune couple travaille, c’est donc une activité complémentaire qui prend du temps car tout est fait maison. "Le séchage à basse température de la viande pour les pépites et les purs, ça peut prendre 15 heures. Les cookies sont modelés, l’un après l’autre, à l’emporte-pièce".

Bientôt des éclairs et des gâteaux d’anniversaire

Après moins quelques mois de fonctionnement, le produit séduit. Il se vend en ligne mais également dans certains salons de toilettage et dans un "dog café" de Liège. Une friandise artisanale qui a un coût : près de 6 euros les 150 grammes de biscuits, presque 8 euros pour 175 grammes de cookies. Anthony Perez ne s’en cache pas : la forme façon cookie ou pépite, c’est plutôt pour attirer les maîtres. Mais au-delà du marketing, il y a le goût : "c’est le boulot de notre troisième collaborateur : Poppy". Le berger malinois goûte tout, pousse ses maîtres à rectifier parfois le tir mais, en général, il se régale.

Laura et Anthony Perez comptent bien développer l’activité, proposer d’autres produits :" nous sommes en phase de test sur des éclairs fourrés au foie de poulet mais aussi sur des cupcakes et on planche sur des gâteaux d’anniversaire puisque des clients nous ont fait savoir qu’ils aimeraient fêter l’anniversaire de leur chien".

Françoise Dubois

Retrouvez l'article original sur RTBF