Saint-Ghislain 7330

Saint-Ghislain: durant les jours blancs, le lycée Plisnier adopte une manière différente d'enseigner

Alors que le mois de décembre est traditionnellement consacré aux examens, le Lycée Charles Plisnier de Saint-Ghislain a opté pour une autre approche "Il y a une certaine tyrannie de l’évaluation qui existe", estime Dimitri D’Agostino, le directeur,  "on veut tout évaluer tout le temps et toujours évaluer avec des points, à un moment il va falloir s’éloigner de cette manière de faire".

Alors que le mois de décembre est traditionnellement consacré aux examens, le Lycée Charles Plisnier de Saint-Ghislain a opté pour une autre approche "Il y a une certaine tyrannie de l’évaluation qui existe", estime Dimitri D’Agostino, le directeur,  "on veut tout évaluer tout le temps et toujours évaluer avec des points, à un moment il va falloir s’éloigner de cette manière de faire".

S’il n’y a effectivement pas d’examens, les cours sont maintenus, on y étudie juste différemment.  Au cours de sciences on prélève par exemple des traces d’ADN.  Il y a aussi des activités de sensibilisation avec, notamment, une expérience proposée par Infrabel. Au cours de celle-ci, le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire belge présente un film en réalité virtuelle dans lequel une personne ne respecte pas les consignes de sécurité aux abords des voies de chemin de fer... avec les conséquences que l’on devine. Effet garanti.  "On avait un casque, explique cette élève, et on avait un train qui se dirigeait vers nous… ça faisait peur".

Dans une autre classe, on aborde la justice en jouant un procès fictif. Ici le jury est en pleine délibération. Une animation qui plait à Axel qui découvre un monde un peu inconnu pour lui. "J’ignorais la façon dont les choses se déroulaient dans un tribunal, confie-t-il, et maintenant cela ne me dérangerait pas de faire ça dans la réalité".

Chaque année ces semaines blanches de pédagogie alternative rencontrent beaucoup de succès. La preuve: l'établissement scolaire affiche encore 90% de fréquentation à quelques jours seulement des vacances scolaires

Vincent Clérin avec Thibaut Deplanque

Retrouvez l'article original sur RTBF