Rochefort 5580

Revalorisations salariales, chèques: la Ville de Rochefort chouchoute son personnel

Chèques repas, chèques de consommation, revalorisation salariale, la ville de Rochefort va débourser pas loin de 100.000 euros pour gâter son personnel.

C'est le genre de cadeau qui fait plaisir à l'approche des fêtes. Le personnel communal de Rochefort va jouir de différents avantages. Ces derniers sont de trois ordres et diffèrent selon la fonction occupée au sein de l'administration.  
  • Revalorisation salariale
Ce point ne concerne que le personnel de ménage et celui des surveillances et de l'accueil extra-scolaire. Le salaire de ces derniers sera sensiblement augmenté, explique la bourgmestre f.f. Corine Mullens:     Après négocation avec les syndicats, nous avons décidé avec le collège d'augmenter leur taux horaire.   Concrètement, celui-ci va passer à 12,43 euros, contre 10,99 euros auparavant pour le personnel de ménage et 11,48 euros pour les surveillants.   
  • Chèques repas
Ce deuxième avantage fait écho au premier et suit la logique d'harmonisation des salaires et avantages extra-légaux. Le personnel de ménage jouissant de chèques repas, il en sera désormais de même pour le personnel des garderies. Cela représente 5 euros par journée de travail prestée.    L'impact budgétaire de ces revalorisations salariale et extra-légale se chiffrent pour la commune à un peu moins de 60.000 euros.   
  • Chèques consommation
Ce dernier avantage concernera l'ensemble du personnel communal, y compris celui du CPAS et de la maison de repos, mais à des degrés divers. Les chèques consommation sont un dispositif mis en place par le gouvernement fédéral à l'issue du premier confinement afin de favoriser la reprise de l'économie du pays. Le principe est simple: chaque employeur, qu'il soit privé ou public, à le droit d'octroyer des chèques allant de 10 à 300 euros par travailleur. La Ville de Rochefort a décidé d'y avoir recours mais sur base d'un traitement différentiel, explique la bourgmestre f.f.:   En concertation avec les syndicats, il nous a semblé logique de faire une différence de traitement entre ceux qui ont été au chômage, ceux qui étaient en télé travail et ceux qui n'avaient pas d'autres choix que d'exercer leur profession sur le terrain avec les risques que cela comportaient.   Concrètement, l'employé recevra un chèque d'une valeur de 10 euros par 5 points. Sans rentrer dans les détails, les journées prestées en présentiel compte pour davantage de points que celles prestées en télétravail. Les journées de chômage économique étant celles qui engrangent le moins de points. L'ensemble des points seront cumulés sur le période du premier confinement, à savoir de mars à juin.   

Des chèques, c'est bien! Locaux, c'est mieux!

Ces chèques consommation seront émis par une société extérieure. Si l'Ecolo Bernard Convié applaudit des deux mains l'initiative, il regrette toutefois que ce système ne contraigne pas à l'achat local.  Ces chèques pourront être dépensés aussi bien à Marche qu'à Rochefort. Je trouve cela dommage que l'on n'ait pas eu recours à un système de chèques garantissant des achats dans la localité. Je pense notamment au Volti.   D'après la bourgmestre, les délais légaux étaient trop courts pour envisager un autre système d'émission des chèques consommation. Elle précise toutefois qu'un courrier sera envoyé à l'ensemble du personnel afin de les sensibiliser à un usage local de ces derniers.   Le montant de ce petit cadeau de fin d'année est estimé à 40.000 euros. 

Retrouvez l'article original sur MAtélé