Woluwe-Saint-Lambert 1200

Recherche : comment un segment de protéine favorise la résistance des bactéries

Les bactéries sont de plus en plus résistantes aux antibiotiques.

Une équipe de recherche de l’Institut De Duve, à l’UCLouvain, a découvert le rôle joué dans la résistance bactérienne par une protéine dotée d’une membrane à la forme de “spaghetti mou”. Cette découverte de recherche fondamentale offre des perspectives à long terme en matière de santé publique. 

L’équipe de recherche du professeur Jean-François Collet étudie depuis longtemps les mécanismes de défense des bactéries. Il y a quelques années, ils ont eu l’attention attirée par une protéine à la forme particulière : elle est affublée d’une membrane déstructurée, inexplorée jusqu’ici. Membre de l’équipe, la doctorante Jessica El Rayes, s’y est intéressé et ses recherches ont permis de découvrir que ce segment, “semblable à un spaghetti mou”, permet de transporter la protéine vers le mur d’enceinte de la bactérie, contribuant à renforcer la résistance de cette dernière. La chercheuses a découvert également que la bactérie était affaiblie et fragilisée après une intervention extérieure effectuée sur le segment.

Dans le contexte actuel de la résistance des bactéries aux antibiotiques et de la résurgences des infections bactériennes, qui posent un sérieux problème de santé publique, cette découverte offre donc des perspectives à long terme dans le développement d’antibiotiques plus efficaces.

►Reportage de Sabine Ringelheim, Béatrice Broutout et Laurence Paciarelli

Les bactéries sont de plus en plus résistantes aux antibiotiques.

Retrouvez l'article original sur BX1